Logement : les associations de consommateurs saluent les mesures de Duflot


Si les professionnels dénoncent les mesures phares du projet de loi Duflot 2, sur le plafonnement des honoraires de location pour les locataires notamment, les associations de consommateurs se montrent au contraire plutôt satisfaites. Cité par Le Parisien, Cédric Musso, directeur des relations institutionnelles pour UFC-Que choisir, cette limite aux frais supportés par les locataires au moment de signer le bail est « une très bonne mesure ». « C’est ce qu’on attendait depuis longtemps, et l’attente était immense. » De même, il salue les mesures concernant les copropriétés, à savoir la limitation des prestations « particulières » ou hors forfait et l’obligation pour les syndics de gérer les finances de la copropriété sur un compte bancaire séparé, « une réelle avancée » selon lui. Cédric Musso estime cependant que « le texte de loi devra être précis pour que ces avancées soient effectives et durables ».
Du côté de CLCV (Consommation, logement et cadre de vie), la création d’instances de contrôle des professions immobilières est favorablement accueillie, du moment que les représentants de consommateurs en soient parties prenantes, « sans quoi ces commissions perdraient toute crédibilité ». Au sujet de la limitation des frais d’agence pour les locataires, CLCV pense « qu’il s’agit d’une mesure qui améliorera la transparence dans les relations professionnel-consommateur et qui mettra fin à de nombreux abus ».