Logement neuf : « La prépondérance de la performance énergétique est nouvelle »

Partagez

logement, neuf, ise, performance, energetique

INTERVIEW – La plateforme immobilière Immobilier Stock Exchange (ISE) a sondé les Français sur leur appréciation du logement neuf. Pour Toutsurlimmobilier.fr, son président Emmanuel Clausel de Coussergues revient sur les principaux enseignements de l'étude.

 

Toutsurlimmobilier.fr : Les Français favorisent majoritairement le logement neuf (57%) et affirment dans le même temps qu'il coûte plus cher que l'ancien (71%). Comment expliquer ce paradoxe ?

Emmanuel Clausel de Coussergues, président d'Immobilier Stock Exchange : Mis à part à Paris, la différence de prix entre l'immobilier neuf et l'ancien est une réalité. Elle est donc correctement ressentie par les Français. Mais in fine, la question est la suivante : le prix est supérieur mais la mensualité de remboursement l'est-elle également ? Le logement neuf concentre les aides publiques, que ce soit pour devenir propriétaire (avec le prêt à taux zéro ou PTZ+, ndlr) ou pour investir (avec la loi Duflot, ndlr). Jusqu'à un écart de prix de 30%, les mensualités peuvent être comparables.

Cet engouement est notamment illustré par la part de gens satisfaits de vivre dans un logement ancien et qui font du logement neuf leur idéal (53%). La notion de confort et les économies d'énergie réalisables jouent particulièrement sur ce point.

Justement, le critère de la performance énergétique est massivement cité (67%) comme un avantage du logement neuf. Ce phénomène s'explique-t-il uniquement par l'alourdissement des factures énergétiques ?

La prépondérance de la performance énergétique est nouvelle. Si nous avions mené cette étude il y a quelques années, le constat aurait été différent. Je pense qu'une véritable démarche écologique est entrée dans les esprits, il ne s'agit pas uniquement d'une question économique. C'est quelque chose que l'on retrouve également avec le poids des transports en commun dans le choix d'un logement. Quand un plan local d'urbanisme (PLU) réduit la part de l'automobile, cela n'est pas un frein pour les programmes des promoteurs, contrairement à ce que l'on pouvait penser avant.

Un autre aspect abordé par l'étude concerne le rôle des agents immobiliers dans l'acquisition d'un logement neuf. Quels enseignements tirez-vous à ce propos ?

Nous avons eu quelques bonnes surprises, compte tenu de certaines études qui classent ce métier parmi les moins aimés du public. Tout d'abord, les particuliers attendent prioritairement de l'agent immobilier une expertise technique (63%) et c'est une bonne chose puisque cela reste son métier premier. De plus, les sondés estiment que les agents sont aussi compétents sur le logement neuf que sur l'ancien, ce qui est assez surprenant en définitive. La difficulté rencontrée parfois avec la vente d'un logement neuf est qu'elle se fait sur plan et non pas par des visites comme dans l'ancien. Il faut donc réussir à faire se projeter l'acquéreur potentiel.

Si l'image des agents immobiliers est moins mauvaise qu'anticipé, la défiance envers les promoteurs reste forte. Comment l'expliquez-vous ?

Globalement, leur image reste très dégradée, quand bien même les défauts de livraison sont rares. Les acquéreurs choisissent avant tout un logement et un emplacement, pas un promoteur. Il est à noter qu'ils ne sont pas dans le gadget, comme la possibilité de visualiser le logement en 3D. Au contraire, ils recherchent des garanties concrètes pour être rassurés et les promoteurs communiquent peu sur ce point. Ils doivent davantage mettre en avant ces aspects positifs, comme la garantie décennale (garantie de dix ans contre les vices de construction, ndlr).



 

les articles les plus lus

1. Les étapes à suivre pour l'achat d'un appartement ou d'une maison
2. Loi Elan : à quoi correspond le bail mobilité ?

Réseaux Sociaux