Logements indignes : les marchands de sommeil interdits de nouveaux achats


La ministre du Logement Cécile Duflot a annoncé mercredi 19 juin 2013 que les propriétaires louant des logements insalubres pourraient bientôt être interdits d’achat de bien immobilier. Cette mesure fait partie du projet de loi Duflot qui doit être présenté le 26 juin 2013 en Conseil des ministres. Sur l’antenne de RTL, Cécile Duflot a dénoncé le « scandale absolu » des logements indignes, au nombre de 500.000 en France. « On peut trouver des solutions », a expliqué l’ancienne secrétaire nationale d’Europe Ecologie – Les Verts, préconisant d’ « être extrêmement dissuasif vis-à-vis de ces délinquants ».

Tour à tour, la ministre du Logement a ainsi évoqué la mise en place d’une « astreinte de 200 euros » pour les propriétaires refusant d’effectuer les travaux indispensables au logement, puis la possibilité d’aller « jusqu’à la saisie du bien si les travaux ne sont pas réalisés ». « Et puis surtout on va éviter la récidive comme avec n’importe quel délinquant, a poursuivi Cécile Duflot. C’est-à-dire qu’un propriétaire, condamné pour mettre en danger la vie de ses locataires, ne pourra pas racheter un logement pour faire la même chose. »

Très offensive sur la thématique des logements insalubres, la ministre du Logement est revenue sur la responsabilité de certains professionnels dans la location de ces logements : « Il y aura dans le cadre de la loi une nouvelle responsabilité des professionnels, notamment avec la création d’un Haut Conseil », qui surveillera « les brebis galeuses de ce secteur ». Le message est clair pour Cécile Duflot : « On aura des mesures suffisamment dissuasives pour que ceux qui profitent de cette situation sachent que désormais, ils risquent très, très gros. »