Loi Malraux, l’investissement immobilier hors du plafonnement des niches fiscales


AVIS D'EXPERT VIDEO – Investir en loi Malraux dans un immeuble à rénover permet de diminuer fortement son impôt dans un contexte de hausse de la pression fiscale. Son Descolonges, directeur associé chez Kacius, cabinet de conseil en gestion de patrimoine et défiscalisation, explique les tenants et aboutissants de ce dispositif.

deficit, foncier, immobilier, fiscalite

Avec un plafonnement des niches fiscales ramené à 10.000 euros depuis le 1er janvier 2013, investir dans des opérations immobilières ouvrant droit à la défiscalisation peut sembler moins attractif. Mais il existe encore des solutions pour les contribuables qui souhaitent réduire massivement leur imposition. Parmi ces dispositifs, la loi Malraux, un dispositif d’incitation à la restauration immobilière qui permet d’échapper au plafonnement des niches fiscales et de diminuer l’impôt à payer, tout en investissant dans un patrimoine immobilier d’exception.

Son Descolonges, directeur associé de Kacius, cabinet de conseil en gestion de patrimoine et défiscalisation, explique le principe, les conditions et l’intérêt de l’investissement en Malraux.

En quoi consiste le Malraux ?

« Le dispositif Malraux est très demandé en 2013 du fait qu’il sort du plafonnement des 10.000 euros. On va pouvoir aller chercher jusqu’à 30.000 euros de réduction d’impôt en investissant dans un immeuble situé en secteur sauvegardé, à condition de réhabiliter l’ensemble de l’immeuble qui sera destiné à la location. »

Quelles sont les conditions à respecter ?

« Les conditions sont relativement simples à comprendre : il faut se porter acquéreur d’un bien immobilier qui se trouve dans un immeuble qui va être réhabilité intégralement. Il va falloir ensuite s’engager à le louer dans les 12 mois suivant la livraison de l’immeuble, pour une période de 9 ans. Vous ne pouvez pas louer à un ascendant ou un descendant. En revanche, il n’y a pas de conditions de loyer ou de ressources du locataire. »

Quels avantages fiscaux pour l’investisseur ?

« La réduction d’impôt Malraux est calculée sur le montant des travaux qui vont être réellement décaissés. Ils sont plafonnés à 100.000 euros par an. Il est possible d’étaler les travaux sur 3 ans en en secteur sauvegardé, on peut obtenir 30% de réduction d’impôt sur le montant des travaux, donc 30.000 euros de réduction d’impôts. »