Plus de provinciaux peuvent devenir propriétaires


D’après le dernier baromètre CapAcIm, sur la capacité d’achat immobilier, la proportion des ménages pouvant accéder à la propriété dans les grandes métropoles régionales a plutôt progressé, hormis à Nantes et Bordeaux. Dans le détail, c’est à Marseille que le pouvoir d’achat des ménages a le plus progressé en 2012 : alors qu’un peu moins de 45% des ménages de la région Paca pouvaient accéder à la propriété dans la cité phocéenne en début d’année dernière, cette proportion est montée à 49,31% à la fin de l’année.
Les autres métropoles se montrent cependant plus propices à l’achat immobilier, en particulier à Toulouse (68,67% de ménages éligibles) mais aussi à Lyon (61,56%) et à Lille (56,42%). Dans le cas de la capitale des Flandres, « la seule contribution des prix aurait provoqué une progression relative de 4 % de la solvabilité immobilière des ménages » selon le baromètre CapAcIm.
En revanche, le pouvoir d’achat immobilier des Bordelais et des Nantais a légèrement reculé sur l’année 2012, pour se situer à 65% et 69,90% respectivement. La baisse est inférieure à 1% dans les deux cas.