Pourquoi les agents immobiliers ont-ils mauvaise réputation ?


VIDEO - Une majorité de Français dit avoir une image négative des agents immobiliers. Au-delà des expériences personnelles, la relation de confiance entre le consommateur et le professionnel a du mal à s'établir. Mais elle pourrait s'améliorer à l'avenir...

L'image des agents immobiliers

Entre les Français et les agents immobiliers, il y a de l’eau dans le gaz. Selon une enquête Opinion Way de 2011, seuls 35% des sondés affirmaient avoir une opinion positive des professionnels…

Pour beaucoup, ce ressenti s’explique par de mauvaises expériences personnelles. Entre des coûts jugés trop élevés et/ou un service qui ne répond pas aux attentes des clients, les griefs sont nombreux. Mais au-delà de ces sentiments, c’est bien la relation de confiance entre les consommateurs et les professionnels qui est déficiente. Comme l’explique David Rodrigues, juriste logement pour l’association Consommation et cadre de vie CLCV, « Ils ne montrent pas assez qu’ils sont des professionnels, qu’ils peuvent apporter une valeur ajoutée ».

Davantage de déontologie et de transparence en vue ?

Du côté des professionnels, la défiance des ménages à leur égard est bien connue. Pour eux, restaurer la confiance doit passer par davantage de formation et de professionnalisme au service des clients. Et ils seront peut-être aidés en cela par l’Etat…

La loi Alur sur le logement et l’urbanisme prévoit d’installer un Conseil national de la transaction et de la gestion immobilières. Cette instance, qui doit être mise sur pied d’ici l’été 2014, devra notamment proposer des règles déontologiques aux ministères de la Justice et du Logement afin de mieux encadrer les pratiques dans les agences. De plus, des commissions régionales seront créées pour sanctionner les professionnels malveillantes. De quoi, peut-être, changer le regard des Français sur les agents immobiliers.