Pouvoir d’achat immobilier au plus haut à Marseille, Strasbourg et Toulouse


Le pouvoir d'achat immobilier des Français bénéficie des légères baisses de taux de crédit observées en janvier 2016. Marseille conserve la tête du palmarès établi par le courtier Meilleurtaux.com devant Toulouse et Strasbourg, trois villes où il est possible d'acquérir plus de 80 mètres carrés pour 1.000 euros par mois pendant 20 ans.

Marseille, Toulouse et Strasbourg, là où le pouvoir d’achat immobilier est le plus élevé

Les banques soutiennent toujours le pouvoir d’achat immobilier des ménages. D’après le palmarès diffusé lundi 25 janvier 2016 par le courtier en crédit Meilleurtaux.com, les emprunteurs ont de nouveau bénéficié de diminutions de taux depuis le début de l’année : « L’ensemble des villes de France affichent des baisses comprises entre 0,10 et 0,20% selon les agglomérations », détaille la directrice de la communication de Meilleurtaux.com Maël Bernier. Conséquence, les offres les plus attractives sont repassées « sous la barre des 2% pour les excellents dossiers, que ce soit sur 15 ou 20 ans ».

3 villes au-dessus de 80 m² pour 1.000 euros par mois

Si tout le monde profite de la baisse des taux, l’espace qu’il est possible d’acheter évolue par rapport à fin 2015. Marseille conserve la première place mais le pouvoir d’achat y a chuté de onze mètres carrés (m²) par rapport à décembre 2015 pour s’établir à 83 m² pour 1.000 euros de mensualités sur 20 ans. Un phénomène que le courtier attribue à une revalorisation du prix du mètre carré dans la cité phocéenne de l’ordre de 200 euros. Toulouse (82 m², +1 m²) et Strasbourg (81 m², +2 m²) complètent le trio de tête et s’avèrent être les seules villes où la capacité d’achat excède les 80 m².

A l’inverse, Montpellier rétrograde de la deuxième à la quatrième place, enregistrant un recul de 2 m² pour se fixer à 79 m². Nantes (75 m²) et Lille (70 m²) conservent leurs positions malgré la perte d’un mètre carré depuis la fin de l’année 2015. « Bordeaux et Lyon, toujours 7ème et 8ème, gagnent 1 m² de pouvoir d’achat immobilier (65 et 58 m² respectivement), tandis que Nice, toujours 9ème, perd 2 m² », ajoute Meilleurtaux.com. Enfin, comme à l’accoutumée, Paris termine en queue de peloton, avec un pouvoir d’achat estimé à seulement 24 m² (+ 1 m²) du fait des prix très élevés dans la capitale.

En termes de perspectives, difficile de prédire l’évolution du pouvoir d’achat immobilier dans les mois à venir. D’un côté, les conditions d’accès au financement bancaire devraient rester bonnes et les taux ne devraient pas remonter dans l’immédiat. De l’autre, certains réseaux d’agences immobilières annoncent la fin de la baisse des prix en 2016, tandis que l’observatoire LPI – Les prix immobiliers affirme pour sa part qu’ils ont déjà commencé à se relever. De quoi inciter certains à passer la vitesse supérieure pour acheter au meilleur prix.