Projet de loi Duflot : les locataires pénalisés pour Century 21


 

A l’occasion de la présentation des chiffres du premier semestre 2013 lundi 1er juillet 2013, le président du réseau Century 21 Laurent Vimont a souligné son opposition aux réformes portées par le projet de loi Alur concernant la location immobilière. Il a notamment dénoncé « l’usine à gaz » que constitue selon lui la garantie universelle des loyers (GUL), censée prémunir les propriétaires des impayés de loyers. La GUL, qui doit être instaurée au 1er janvier 2016, « va casser le marché » de la location immobilière d’après Laurent Vimont.

 

« Je ne crois pas du tout au plafonnement » des frais d’agence, a également affirmé le président du réseau Century 21, qui privilégie une plus forte répression « des professionnels qui ne respectent pas la loi et ne sont pas sanctionnés ». Du fait des réformes proposées par la ministre du Logement Cécile Duflot, il pense que la situation va se compliquer pour les locataires potentiels en zones tendues, et particulièrement à Paris. « On va assister au retour des files d’attentes devant les logements, avec une prime au meilleur dossier. »

Faisant part de son inquiétude « extrêmement forte » pour l’investissement locatif dans l’immobilier ancien, Laurent Vimont a souligné une baisse des achats dans l’immobilier locatif ancien de 6,1% sur un an pour le premier semestre 2013. En 2012, Century 21 avait déjà souligné une chute de ces acquisitions de 5,2%.