Réforme Duflot : les parlementaires réticents sur la GUL


La navette parlementaire s’annonce complexe. Depuis le début de l’examen en première lecture à l’Assemblée Nationale, mardi 10 septembre 2013, du projet de loi Duflot, de nombreux politiques de tous bords s’interrogent sur la Garantie universelle des loyers (GUL).

 

Au sein de la majorité des voix discordantes se font entendre. Christophe Caresche indique notamment sur son blog qu’il votera le projet de loi Alur mais remet en cause cette garantie des loyers impayés. Principal défaut selon le député de Paris, la future gestion « tout public » via une agence d’état et la création d’une taxe, sur les locataires et propriétaires. «La réponse « un problème, une taxe, une agence », est une facilité que l’Etat ne peut plus se permettre ». Il privilégie un partenariat alliant à la fois le privé, avec les assurances, et le public pour la gestion de la GUL.

 

Pour l’ancien ministre du logement, Benoist Apparu (UMP), la garantie universelle des loyers engendrera une augmentation des impayés car « certains locataires vont avoir moins de scrupules à ne pas payer leur loyer. » Il a rappelé l’échec de la mise en place en juillet 2011 de la GRL (Garantie des risques locatifs) qu’il avait initiée. « On souhaitait garantir aux propriétaires leurs loyers via une assurance, pour ouvrir la porte du logement privé aux précaires en question. Or la GRL n’a pas fonctionné, elle a fonctionné dans les zones « détendues », là où il n’y a pas de problème d’offre et de demande », a-t-il expliqué dans une interview au site Atlantico.

 

Plus à gauche, André Chassaigne, le président du groupe des députés Front de Gauche à l’Assemblée Nationale, approuve avec des réserves la garantie universelle des loyers. Une des « mesures qui vont dans le bon sens » souligne-t-il mais qui demande encore des précisions sur sa mise en place.

 

Cette garantie des loyers impayés est censée démarrer au 1er janvier 2016.

 

Sur le même thème :

Pourquoi la garantie des loyers impayés focalise les critiques