Rénovation de logements : « Faciliter la prise de décision »


INTERVIEW Le gouvernement veut inciter les ménages à rénover leurs logements, avec une nouvelle prime exceptionnelle et un guichet unique pour les orienter. Pour Pierre Hérant, chef du service bâtiment de l'Ademe, ce plan va faciliter les démarches des particuliers.

Pierre Hérant, chef du service bâtiment de l'Ademe

Toutsurmesfinances.com : Qu’est-ce que le plan « J’éco-rénove, j’économise » du gouvernement change pour les Français qui veulent se lancer dans des travaux de rénovation de leurs logements ?

Pierre Hérant : Différentes aides aux ménages en matière de rénovation existent depuis un certain temps. L’objectif est d’appuyer la rénovation en complétant les aides déjà disponibles et en facilitant leur accès. Jusqu’ici, l’information sur ces aides relevait d’organismes diversifiés, comme l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et l’Agence nationale de l’habitat (Anah). Les particuliers devaient donc passer par plusieurs interlocuteurs, tels que les conseillers des Espaces info énergie de l’Ademe ou les conseillers de l’Anah ou des ADIL avant d’obtenir les renseignements recherchés.

Tout cela a été coordonné suite aux annonces de François Hollande en mars 2013 définissant notamment un objectif de 500 000 logements rénovés par an à partir de 2017. Un numéro de téléphone (0810 140 240) et un site internet « renovation-info-service.gouv.fr », uniques pour tous ces organismes, ont été mis en place pour faciliter les démarches et les différents contacts nécessaires à la mise en œuvre des travaux par les particuliers.

Lors du premier contact, le conseiller déterminera quelles sont les aides disponibles en fonction des revenus. Un tri est ainsi effectué pour les renvoyer vers le bon interlocuteur, que ce soit l’Anah pour les ménages modestes ou l’Ademe pour des revenus plus importants. Ensuite, les ménages seront redirigés vers 1 des 450 points rénovation info service (PRIS) qui répondra précisément à toutes ses questions.

Ce guichet unique joue donc un rôle prépondérant ?

L’accès rapide et de qualité à l’information est un obstacle important pour les ménages. Il est difficile de se référer aux travaux effectués par un voisin par exemple, car les habitats et les besoins sont différents. Avec ce point d’entrée unique, ils obtiendront des réponses à l’ensemble de leurs questions techniques et financières. Cela doit permettre de faciliter leur prise de décision de travaux de rénovation.

Les aides restent très diversifiées cependant…

Oui, mais parce que les types de travaux réalisés peuvent être différents. Pour une isolation de combles ou un changement de chaudière, par exemple, il est possible de bénéficier du crédit d’impôt développement durable (CIDD). L’éco-prêt à taux zéro (PTZ) permet lui de financer des bouquets de travaux, c’est-à-dire un ensemble de travaux concernant à la fois l’isolation des parois et les équipements climatiques. Pour les ménages les plus modestes, il existe les aides de l’Anah. Il n’y a donc pas eu de modification à ce niveau.

En complément de la simplification de l’accès à l’information, il est prévu de développer des « plateformes locales de rénovation ». Leur fonction est de regrouper sur un même lieu l’ensemble des réponses aux questions des particuliers. On pourra y trouver des renseignements pour faire réaliser son audit énergétique, connaître les modes de financement possibles des travaux, obtenir un soutien à la constitution de dossier et être orienté vers les bons professionnels pour réaliser des devis. Il existe déjà un certain nombre de plateformes à ce jour. Il devrait y en avoir une centaine sur tout le territoire d’ici 2015.

D’autres démarches pour favoriser la rénovation de logements sont-elles prévues ?

A partir du 1er juillet 2014, un critère d’éco-conditionnalité sera fixé pour l’obtention de l’éco-PTZ et à compter du 1er janvier 2015 pour le CIDD. L’objectif est d’orienter les particuliers vers les professionnels qualifiés en matière de performance énergétique. Pour cela, il faudra faire appel à des entreprises titulaires de la mention RGE (Reconnu Grenelle de l’Environnement). Il en existe près de 9.000 actuellement, l’objectif à terme étant de porter ce nombre à 30.000.

Il faut de plus citer la baisse de la TVA au 1er janvier 2014 sur les travaux de rénovation. L’application du taux réduit à 5,5% va permettre de diminuer notablement la facture des particuliers.

 

Une campagne nationale d’information

Le programme « J’éco-rénove, j’économise » bénéficie d’une importante campagne de publicité nationale. Des spots TV de 30 secondes sont diffusés depuis le 21 octobre et jusqu’au 8 novembre deux fois par jour sur les chaînes hertziennes et la TNT. La campagne radio se déroulera quant à elle du 4 au 20 novembre. Enfin, « une importante déclinaison Web » est prévue jusqu’à la fin de l’année 2013.

Pour en savoir plus sur la rénovation de votre logement, vous pouvez consulter l’ensemble des guides pratiques disponibles sur le site de l’Ademe « www.ademe.fr », espace Eco-citoyens, et vous rendre au point rénovation info service à proximité de votre domicile, tel qu’indiqué sur le site « renovation-info-service.gouv.fr »

 

A lire également sur la rénovation de logements

La nouvelle prime exceptionnelle à la rénovation
Tiers financement, TVA : les annonces de Hollande pour la rénovation de logements à la conférence environnementale 2013