Salon virtuel de l’immobilier neuf : « un complément aux salons physiques »


INTERVIEW – Hervé Bougnoux, directeur commercial et marketing de Go for Event, revient sur le lancement du salon virtuel de l'immobilier neuf et évoque les apports du développement des salons sur Internet.

salon, virtuel, immobilier, neuf

 

Toutsurlimmobilier.fr : Pourquoi avoir lancé un salon virtuel de l’immobilier neuf ?

Hervé Bougnoux : J’ai travaillé pendant quinze ans dans la promotion immobilière, c’est donc un milieu que je connais. L’idée de départ était de lancer un salon virtuel sur une thématique grand public alors que ceux qui existent déjà en Europe privilégient plutôt un public de professionnels. L’immobilier neuf a semblé être la meilleure thématique pour se lancer et voir comment les internautes réagissent.

Nous souhaitons être complémentaires des salons immobiliers classiques, il n’est pas question d’essayer de les remplacer, ce serait illusoire. Mais en étant sur Internet, nous pouvons toucher un plus large public, je pense notamment aux expatriés. De plus, le salon de l’immobilier à Paris par exemple, ne se déroule qu’un temps, alors que le salon virtuel est accessible en permanence.

En termes d’interactivité, le salon virtuel permet de discuter par la vidéoconférence. Pourquoi avoir fait ce choix ?

Pour nous, la vidéoconférence présente un double avantage. D’abord, pour le client : il peut voir l’exposant, ce qui lui permet de savoir qu’il n’a pas affaire à un robot. Cela permet d’humaniser la relation sur Internet, d’avoir un lien plus direct et plus réactif. L’achat immobilier, c’est souvent l’achat d’une vie, les clients ont donc besoin d’être rassurés et la vidéoconférence permet d’améliorer la transparence du salon et la confiance des internautes. Notre idée est de construire la plate-forme la plus intuitive et la plus accessible possible.

Du côté de l’exposant, l’intérêt est qu’il peut continuer à travailler normalement tout en étant présent en continu sur le salon. Il est alerté de la présence d’un visiteur sur son stand en temps réel et peut interagir directement avec lui. C’est aussi une manière de se démarquer car l’interactivité n’est pas nécessairement très développée jusqu’ici dans les salons virtuels.

Comment comptez-vous développer le salon virtuel à l’avenir ?

Nous allons continuer à commercialiser la plate-forme auprès de partenaires dans l’immobilier neuf. Chaque semaine, chaque mois, nous aurons de nouveaux stands, de nouveaux programmes, de nouveaux promoteurs. Et les programmes évoluent : une fois qu’ils sont entièrement vendus, ils sont retirés du salon virtuel et remplacés par d’autres.

A plus long terme, nous visons une version 2.0 du salon, avec l’intégration d’un réseau social développé par Talk Spirit et la possibilité de faire directement du e-commerce. Nous souhaitons également développer une partie du salon consacrée aux problématiques de financement de l’achat immobilier. En revanche, nous n’envisageons pas pour le moment de nous lancer sur le marché de l’ancien, qui reste très local voire hyper local. Notre ambition est déjà d’assurer le développement actuel pour avoir un salon qui propose des offres immobilières sur tout le territoire métropolitain.

 

Le Salon virtuel de l’immobilier neuf est ouvert en permanence depuis le 31 janvier 2013 à l’adresse www.immobilier-expo.fr.