Seuls 15% des investisseurs intéressés par le Duflot


La loi Duflot ne suscite pas l’enthousiasme des investisseurs, loin de là. C’est en tout cas le constat que tire la banque conseil en gestion de patrimoine UFF (Union financière de France) dans son dernier observatoire de la clientèle patrimoniale diffusé mercredi 16 octobre 2013.

 

En premier lieu, le dispositif Duflot, qui remplace le Scellier depuis le 1er janvier 2013 reste largement méconnu. L’étude menée auprès de 300 Français patrimoniaux* montre que 68% des sondés affirment mal connaître les tenants et aboutissants du Duflot. Plus inquiétant encore, ils ne sont que 15% à se dire intéressés par un tel investissement après rappel du dispositif.

L’UFF estime que « la mauvaise communication autour du dispositif Duflot détourne les patrimoniaux » de ce module d’investissement locatif ouvrant droit à une réduction d’impôt sur le revenu de 18% du montant de l’investissement étalée sur 9 ans. Elle juge par ailleurs le Duflot « attractif dans certaines conditions pour les investisseurs ».

Une autre proposition de Cécile Duflot inquiète  les investisseurs. L’étude souligne en effet qu’une majorité de sondés (55%) serait dissuadée d’investir dans l’immobilier locatif avec le nouvel encadrement des loyers proposé dans le projet de loi Alur sur le logement et l’urbanisme. Ils sont même 28% à se dire « certainement dissuadés » par une telle proposition.

* Français détenant des valeurs mobilières ou de l’assurance-vie, ayant un niveau de patrimoine financier hors immobilier de plus de 30.000 euros et une intention de réaliser un placement financier dans les 2 ans.