Simpatico : soupçons d’escroquerie sur la loterie immobilière à 10 euros


La loterie immobilière Simpatico, qui promettait aux participants une chance d'accéder à la propriété dans le sud de la France à partir de 10 euros, ne pourrait être qu'une vaste escroquerie. Son fondateur a été mis en examen pour « escroqueries » et « organisation de loterie prohibée » jeudi 24 janvier.

simpatico, loterie, immobiliere, escroquerie

 

« Devenez propriétaire avec seulement 10 euros ». Telle est la promesse alléchante affichée par la loterie immobilière Simpatico sur son site internet http://www.simpaticojeuximmo.com/. Ce système de tirage au sort faisait en effet miroiter aux participants la chance de leur vie : acquérir un bien immobilier pour seulement 10 euros. Mais la vérité semble toute autre puisque l’initiateur de cette loterie, Léonard Simpatico, ainsi que sa fille et un notaire aixois, ont été mis en examen jeudi 24 janvier, notamment pour « escroqueries » et « organisation de loterie prohibée ».

Selon des propos de la procureure d’Aix, Dominique Moyal, rapportés par l’AFP : « Cela me paraissait étrange dans la mesure où, en France, il y a une obligation de passer devant un notaire pour acquérir un bien immobilier. » Et pour cause, d’après les premières informations sur le dossier, le système mis en place par la société Simpatico Communication et Développement n’aurait finalement consisté qu’à la signature de compromis de vente. Résultat : les biens mis en loterie n’appartenaient aucunement à la société et les gagnants n’avaient aucune chance de remporter ces lots. Contactée en août 2012 par Toutsurlimmobilier.fr, Laetitia Palermo, directrice de la communication de Simpatico Communication et Développement, donnait une toute autre version des faits. « La société Simpatico CD acquiert des biens immobiliers puis les présente sur le site simpaticojeuximmo.com. Nous achetons un bien à son prix juste après estimation de sa valeur par un expert », assurait-elle. Or, les vendeurs n’ont jamais été payés…

Aucun participant remboursé

Une loterie illégale donc, mais fructueuse pour ses organisateurs. Selon une source proche du dossier interrogée par Le Parisien : « L’organisateur présumé de cette escroquerie est parvenu à récupérer près de 400.000 euros auprès de joueurs qui ont cru pouvoir gagner une maison avec sa tombola immobilière. Un d’entre eux s’était même vu remettre les clefs d’une maison à Istres, au mois de juillet 2012, avant de comprendre qu’il ne pourrait en être le propriétaire. La somme totale pour son achat n’a jamais été versée. »

Au total, des centaines de personnes auraient été escroquées dans le cadre de cette loterie. Egalement interrogée sur la légalité de cette loterie, Laetitia Palermo affirmait : « C’est un concept nouveau qui peut faire peur mais il est tout à fait légal. Il est en effet possible pour les participants de se faire rembourser contrairement à certaines arnaques que l’on peut rencontrer sur Internet. » Dans les faits, aucun des participants ne s’est fait rembourser et personne ne sait où sont passés les 400.000 euros collectés…