Terrains à bâtir : le prix du foncier en forte hausse en 2013


Le prix du mètre carré de terrain à bâtir a grimpé de 8,8% en 2013, d'après les statistiques du ministère de l'Ecologie. Le coût de construction d'une maison individuelle neuve, foncier inclus, a progressé quant à lui de 3,8%, à 221.000 euros en moyenne.

terrain-constructible-pvi

Les prix du foncier continuent de flamber. Selon les données diffusées par le ministère de l’Ecologie mardi 19 novembre 2014, le prix du mètre carré de terrain à bâtir a augmenté de 8,8% en 2013, pour atteindre 73 euros en moyenne. Cette moyenne cache de fortes disparités entre les extrêmes, les prix s’échelonnant de 310 euros par mètre carré en agglomération parisienne à 47 euros en zone rurale.

Les acquéreurs ont compensé cette baisse sensible en achetant des terrains plus petits. « Du fait d’une réduction de la surface achetée moyenne de 5,7%, le prix moyen des terrains augmente de façon moins prononcée (+ 2,6%), passant de 72.200 euros en 2012 à 74.000 euros en 2013 », indique l’étude ministérielle. Outre des prix élevés, ce phénomène s’explique aussi par une tendance simple, observée depuis 2010 : la part des terrains achetés dans les zones rurales diminue au profit des acquisitions de terrains situés dans une agglomération, qui sont en toute logique plus petits et onéreux.

Faire construire sa maison individuelle coûte 221.000 euros en moyenne

Parallèlement à la hausse des prix des terrains, le prix moyen au mètre carré de la construction d’une maison individuelle neuve a augmenté de 4,5% pour atteindre 1.244 euros en 2013. Cette progression « est à rapprocher de la mise en œuvre au 1er janvier 2013 de la réglementation thermique RT2012, imposant aux logements neufs une performance énergétique plus exigeante », explique l’étude. Mais contrairement à ce qui s’observe avec le foncier, la surface de plancher des maisons neuves recule à peine, à 123 mètres carrés.

En définitive, le coût des projets de construction de maisons individuelles a pris 3,8% en 2013. En moyenne, il faut débourser 221.000 euros pour faire construire sa maison neuve, « la part du terrain représentant un tiers du coût total du projet ». L’étude précise que cette proportion varie de 18% dans le Limousin à 47% en Ile-de-France et en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Les régions où le foncier est le plus/moins cher

L’étude menée par les services du ministère de l’Ecologie précise les régions où les terrains sont les plus onéreux et celles où ils sont les plus abordables. Ainsi, cinq régions se distinguent avec un prix au mètre carré supérieur à 100 euros : l’Ile-de-France (215 euros/m²), la Provence-Alpes-Côte d’Azur et le Languedoc-Roussillon (125 euros/m²), l’Alsace (108 euros/m²) et la région Rhône-Alpes (101 euros/m²). De plus, les départements d’Outre-mer affichent un prix moyen de 118 euros par mètre carré.

A l’opposé, les terrains les plus abordables se trouvent dans le Limousin (17 euros/m²), l’Auvergne (35 euros/m²) et la Bourgogne (38 euros/m²).

A lire également
La majoration de taxe foncière sur les terrains à bâtir recentrée
Plus-values immobilières sur les terrains à bâtir : la réforme fiscale amendée
Donations immobilières : les exonérations Valls amendées à l’Assemblée