Un guide pour l’installation des détecteurs de fumée


A partir du 8 mars 2015, chaque logement devra disposer d’un détecteur de fumée. Malgré l’approche de cette date butoir, nombreux sont ceux qui ignorent cette obligation votée dans la loi Alur sur le logement ou qui ne savent pas comment s’y prendre. Pour répondre aux interrogations les plus fréquentes, le ministère de l’Economie a mis en ligne sur son site internet un dossier de presse récapitulant ce qu’il faut savoir sur l’installation d’un détecteur de fumée.

Le document rappelle notamment que les particuliers n’ont aucune obligation de passer par les services d’un professionnel pour installer l’appareil, y compris pour notifier l’installation à leur assureur. De même, le dossier de presse souligne qu’aucune amende n’est prévue dans la loi pour sanctionner les oublis, contrairement à ce que certains démarcheurs prétendent pour persuader les particuliers d’avoir recours à leurs services. La répression des fraudes a d’ailleurs relevé de nombreux cas de démarchages abusifs (1.469 depuis début 2014).

Pour rappel, les détecteurs autonomes de fumée (DAAF), qui coûtent environ 20 euros, doivent être conformes à la norme européenne « NF EN 14604 ». « Il est recommandé aux consommateurs d’être particulièrement vigilants quant aux produits qui leurs sont proposés », note Bercy.