Vers une stabilisation des taux de crédit immobilier ?


Les courtiers en crédit immobilier Immoprêt et Cafpi évoquent tous deux une stagnation des taux de crédit à partir du mois de mars 2013. Si une remontée brutale est exclue, les incertitudes économiques pourraient changer la donne.

credit, immobilier, taux, courtiers

La folle baisse des taux de crédit immobilier devrait prendre fin prochainement. C’est en tout cas l’avis partagé par les courtiers Immoprêt et Cafpi dans leurs derniers baromètres respectifs pour le mois de février.

Pour Philippe Taboret, directeur adjoint de Cafpi, « le prochain mouvement ne peut être que haussier. Si la conjoncture actuelle n’appelle pas de mouvement immédiat, il peut intervenir à tout moment ». Pour autant, comme les banques continuent de se refinancer dans des conditions exceptionnelles, une remontée brutale est à proscrire, sauf événement imprévu. D’autant que le courtier affirme que « les banques sont disposées à offrir des conditions de crédit en dessous des planchers affichés. A condition toutefois de présenter un bon dossier et de mettre en avant les bons arguments ». En définitive, les taux ont baissé pour la dernière fois au mois de février selon Cafpi et devraient se stabiliser à bas niveau. Les meilleurs taux affichés par le courtier se situent à 2,40% sur 10 ans, 2,60% sur 15 ans, 2,90% sur 20 ans et 3,10% sur 25 ans.

Immoprêt souligne les différences entre ancien et neuf

Du côté d’Immoprêt, c’est la stabilité qui prime même si le courtier précise que les « nouvelles incertitudes sur la zone Euro avec la situation italienne et l’exposition importante des établissements financiers sur le marché italien » pourraient changer drastiquement la donne pour les emprunteurs. En cas de crise avérée, les taux seraient en effet susceptibles de remonter beaucoup plus vite que prévu.

Par ailleurs, Immoprêt annonce des réajustements de taux, à la hausse comme à la baisse, dans les prochaines semaines. D’une part, les banques vont se montrer plus conciliantes si elles ont pris du retard dans leurs objectifs de clients annuels. D’autre part, durant les mois de mars et avril, c’est-à-dire la période des salons immobiliers partout en France, elles ont l’habitude de proposer des conditions spécifiques, et plus avantageuses le cas échéant, pour les emprunteurs.

Surtout, le courtier indique avoir noté une différence de politique tarifaire pratiquée par certains établissements bancaires, selon que l’emprunteur compte acheter dans le neuf ou dans l’ancien. Plus précisément, les taux appliqués à un achat dans le neuf sont plus élevés, d’environ 10 points de base (0,10%) « compte tenu des incertitudes qui pèsent sur le marché de la construction ».

Taux fixes négociés par Immoprêt sur le mois de Février 2013
  10 ans 15 ans 20 ans 25 ans 30 ans
Région Nord 2.55 % 2.70% 3.05% 3.30% 4.15%
Région Est 2.50% 2.70% 2.90% 3.20% 4.15%
Région Ouest 2.40% 2.70% 2.95% 3.20% 3.65%
Région Sud 2.4% 2.70% 3.05% 3.30% 4%
Région Ile de france 2.5% 2.70% 3.05% 3.30% 4.1%
Source : Immoprêt