98 communes appliquent la surtaxe d’habitation sur les résidences secondaires


Seules 98 communes vont surtaxer les résidences secondaires en 2015. Selon des informations du quotidien Les Echos, basées sur des statistiques compilées par le ministère des Finances, à peine 8,5% des 1.151 communes éligibles à cette surtaxe votée fin 2014 ont choisi de lever cet impôt. Outre Paris, le quotidien rappelle que les maires de Montpellier, Nantes et Toulouse ont décidé d’appliquer cette surtaxe d’habitation de 20% sur les résidences secondaires. Il cite également les départements des Alpes-Maritimes, de Haute-Savoie et des Pyrénées-Atlantiques parmi les plus impactés.

Pour rappel, 1.151 communes où s’applique la taxe sur les logements vacants (TLV) étaient habilités à voter cette surtaxe avant le 28 février 2015, afin qu’elle soit prélevée dès cette année. A Paris, 92.000 logements seraient concernés selon les estimations de la mairie. Les propriétaires ont néanmoins la possibilité de bénéficier de dégrèvements (contrainte liée au travail, hébergement en établissement spécialisé dans les soins ou « cause étrangère à leur volonté »). Ils peuvent également déposer une réclamation d’ici le 31 décembre 2016, pour les avis de taxe d’habitation qui leur seront adressés à l’automne 2015.