Auto-entrepreneur : comment le déclarer au fisc


Les revenus perçus de l'auto-entreprenariat font l'objet d'une déclaration annexe de la principale.

Créé en 2009, le régime de l’auto-entrepreneur permet de cumuler son travail avec une seconde activité, ou travailler à son compte sans avoir à fonder son entreprise.

Selon chaque cas, vous pouvez choisir entre deux régimes :

– Une imposition classique sur votre chiffre d’affaires, après un abattement de 71% pour les entreprises commerciales, 50% pour les prestataires et 34% pour les activités non commerciales. Par exemple, votre site de vente sur Internet réalise 70 000 euros de chiffre d’affaires. Avec l’abattement, votre revenu imposable s’établit à 20 300 euros.

– Le prélèvement libératoire. Ce régime est réservé aux entrepreneurs dont le revenu global de référence du foyer fiscal ne dépasse pas 25 195 euros par part de quotient familial (soit 50 390 euros pour un couple ayant deux parts). Ainsi, vous paierez 1% d’impôt sur votre chiffre d’affaires pour les entreprises commerciales, 1,7% pour les prestataires de services commerciaux et 2,2% pour les activités libérales.

Dans le cas du prélèvement libératoire, les revenus doivent être reportés sur un formulaire annexe, le 2042 C.