Christian Eckert n’exclut pas de nouvelles hausses d’impôt


La pause fiscale pourrait attendre. Le secrétaire d’Etat au Budget Christian Eckert est en partie revenu sur la promesse du président de la République François Hollande de ne plus augmenter les impôts à partir de 2015 « sur qui que ce soit ». Invité de RTL jeudi 13 novembre 2014, Christian Eckert a estimé qu’ « on ne peut pas graver dans le marbre une situation qui dépend d’un contexte international que nous ne maîtrisons pas », faisant référence à la croissance en berne en France et ses effets néfastes sur le déficit public.

« Le président de la République a donné un cap. Pour atteindre un cap, parfois il faut tirer quelques bords », a poursuivi l’ancien rapporteur général du Budget au micro de Jean-Michel Apathie, ouvrant ainsi la voie à de nouvelles hausses d’impôt.

Interrogé sur la création d’une surtaxe d’habitation sur les résidences secondaires en zones tendues, Christian Eckert a rappelé que cette mesure, si elle est votée au Parlement, serait appliquée à la discrétion de chacune des 1.151 communes concernées. « Nous voulons pousser les collectivités locales à faire des économies de fonctionnement effectivement en baissant les dotations qui représentent un gros quart de leurs recettes », a par ailleurs précisé le secrétaire d’Etat au Budget tout en se défendant de transférer les hausses d’impôt sur les collectivités locales.