Défiscalisation Outre-mer : les plafonds 2015 des investissements Girardin

Partagez

Une note publiée au Bulletin officiel des finances publiques (BOFiP) du mardi 17 février 2015 met à jour différents seuils applicables aux investissements locatifs Outre-mer en loi Girardin. Plus précisément, l'administration fiscale a revu les plafonds de loyer et de ressources des locataires ainsi que le plafond d'investissement applicables aux placements dans le logement intermédiaire ultra-marin.

Dans le détail, le loyer annuel maximal autorisé est porté à 169 euros par mètre carré dans les départements d'Outre-mer (DOM), à Saint-Barthélemy et à Saint-Martin. Il se fixe à 210 euros pour les investissements réalisés à Saint-Pierre-et-Miquelon, en Nouvelle-Calédonie, en Polynésie française, dans les îles Wallis et Futuna et les Terres australes et antarctiques françaises (Taaf). En 2014, ces seuils étaient fixés respectivement à 167 et 209 euros.

Pour être éligible, un locataire seul ne doit pas disposer d'un revenu fiscal de référence (RFR) supérieur à 31.661 euros dans les DOM. Pour un couple, ce seuil est porté à 58.555 euros et 61.942 euros en présence d'une personne à charge. Pour chaque personne à charge supplémentaire, le plafond est relevé de 4.753 euros.

Enfin, le plafond d'investissement retenu pour le calcul de la réduction d'impôt reste fixé à 2.448 euros hors taxes par mètre carré, comme en 2014. « Cette limite s'applique quelle que soit la collectivité dans laquelle l'investissement est réalisé », rappelle l'administration fiscale.


A lire également
Investissement locatif Pinel, la défiscalisation dans l'immobilier neuf

 

Calendrier fiscal 2018

calendrier fiscal 2018 dates decembre

Réseaux Sociaux