Financière Magenta lance un produit de défiscalisation en Girardin industriel visant à minimiser le risque de reprise fiscale


La société Financière Magenta, spécialisée en placements à hauts rendements a mis en place un nouveau dispositif de « Girardin industriel » plus diversifié par la mutualisation au sein de 25 sociétés en nom collectif (SNC) dans un contexte de réduction des niches fiscales.

impot, outremer, girardin,

« Ce dispositif, quand il est mis en place, procure un avantage fiscal plus important car il garantit une réduction conséquente du risque de reprise fiscale car les montages mis en place sont répartis sur plusieurs dizaines de projets (si l’un d’entre eux est remis en cause, l’avantage fiscal est maintenu pour les autres) », explique Thierry Rivier, président de Financière Magenta. Selon lui, l’examen de la défiscalisation prouve qu’aucune assurance ne peut couvrir totalement le risque fiscal car beaucoup de sinistres, de par leur complexité, ne rentrent pas dans le champ des garanties.

« Avec Sécurité 25, l’investisseur est assuré de conserver la quasi-totalité de son gain prévisionnel calculé au moment de la mise en place de sa défiscalisation », assure Thierry Rivier. A l’examen du portefeuille « Sécurité 25 », le risque maximal pour un gros matériel de 240 000 euros est limité à 4% de la réduction d’impôt et l’opération reste ainsi largement bénéficiaire en cas de sinistre de cette importance. Sur un portefeuille classique diversifié de 6 SNC, cette perte peut atteindre 17% de la réduction d’impôt et l’opération devient perdante pour l’investisseur. Par ailleurs, ce produit est garanti par l’assurance MMA Covea Risks souscrite par Financière Magenta.

Le dispositif de défiscalisation Girardin industriel vise à favoriser les investissements dans les DOM-TOM français en particulier le financement de matériels ou de biens d’équipement en vue d’une location de 5 ans en contrepartie d’un avantage fiscal en particulier une réduction d’impôt.