FIP Corse : une réduction d’impôt majorée par rapport au FIP classique


Au sein de la gamme des fonds d'investissement de proximité (FIP), il existe deux produits bénéficiant d'une réduction d'impôt majorée dont le FIP Corse. Cependant, la commercialisation de ce type de placements est très mince, généralement moins de 3 par an en France. Le FIP Corse est de création récente. Son instauration découle d'un amendement à la loi de finances 2007, à l'initiative du député UMP de Corse du Sud Camille de Rocca Serra.

corse, nasa,

Réduction d’impôt majorée

L’investisseur qui place une partie de son épargne dans un FIP Corse bénéficie d’une réduction d’impôt sur le revenu (IR) égale à 38% des montants investis dans le produit, dans la limite de 12.000 euros de souscription pour une personne seule (veuf, divorcé, célibataire) et 24.000 euros pour un ménage (couple soumis à imposition commune). Cette réduction est donc majorée par rapport à celle procurée par un investissement dans un FIP classique qui est limitée à 18% des sommes placées, avec un plafond fixé à 12.000 euros pour une personne seule et 24.000 euros pour un foyer.

Au-delà des 5 ans de détention obligatoire pour bénéficier des avantages fiscaux, les plus-values éventuelles restent soumises aux prélèvements sociaux (CSG, CRDS) mais sont exonérées d’impôt. A l’inverse des FIP traditionnels, la réduction d’impôt porte sur la totalité du montant investi, c’est-à-dire droits d’entrées inclus et les sommes placées.

Le FIP Corse doit être investi à hauteur de 60% au moins de son actif dans des Petites et Moyennes Entreprises (PME) localisées sur l’île de Beauté sans contraintes sectorielles. Tout comme les FIP classiques, ce produit doit détenir au minimum 10% de PME créées depuis moins de cinq ans. Cependant, la durée de vie des fonds est habituellement comprise entre 8 et 10 ans.

Risques équivalents au FIP classique

Comme un FIP classique, ce produit comporte des risques de perte en capital si les sociétés corses financées font faillite mais aussi des risques d’illiquidité du fait d’une durée de blocage généralement comprise entre 8 et 10 ans. Il est donc recommandé à l’investisseur de ne pas investir plus de 10% de son patrimoine dans ce genre de placements. 

Rares sont les sociétés de gestion qui proposent des FIP Corses. Parmi elles, Vatel Capital avec sa gamme de FIP Kallisté Capital et Viveris Management avec ses FIP « Neoveris Corse ».