Impôts 2018 : les nouveautés de la déclaration des revenus 2017

Partagez

Comme chaque année, des nouveautés fiscales modifient la déclaration de revenus pour le calcul de l'impôt 2018. Barème, obligation de déclarer en ligne, taux du prélèvement à la source, crédits d'impôts, nouveau formulaire 2042 IFI... Tour d'horizon de ce qui change dans la déclaration 2018.

nouveautes declaration impots 2018

 

- Barème de l'impôt 2018
- Obligation de déclarer en ligne dès 15.000 euros
- Informations sur le taux du prélèvement à la source 2019
- Hausse du plafond de revenus des micro-entrepreneurs
- Services à la personne : crédit d'impôt pour tous
- Suppression de l'ISF : nouveau formulaire 2042 IFI

Barème de l'impôt 2018 : tranches d'imposition revalorisées de 1%

Le barème de l'impôt sur le revenu (IR) 2018 comprend cinq tranches d'imposition : 0%, 14%, 30%, 41% et 45% permettant de calculer l'impôt de chacun couche par couche, à partir du revenu net imposable (RNI). Pour cette année, le nombre de tranches et les taux d'imposition sont inchangés. Toutefois, le barème de l'IR 2018 fait l'objet d'une revalorisation de 1% par rapport à l'an passé pour compenser les effets de la hausse du coût de la vie. Conséquence, les limites de chacune des tranches sont modifiées à la hausse.

Le barème de l'IR 2018 est donc le suivant :
- 1ère tranche à 0% : 0 à 9.807 euros de revenu net imposable par part
- 2ème tranche à 14% : de 9.808 à 27.086 euros par part
- 3ème tranche à 30% : de 27.087 à 72.617 euros par part
- 4ème tranche à 41% : de 72.618 à 153.783 euros par part
- 5ème tranche à 45% : au-delà de 153.784 euros par part

Déclaration en ligne sur impots.gouv.fr obligatoire en 2018 dès 15.000 euros

La déclaration en ligne sur impots.gouv.fr est obligatoire en 2018 pour tout foyer fiscal dont le revenu fiscal de référence (RFR) de l'année 2016 est supérieur à 15.000 euros. En 2017, ce seuil était fixé à 28.000 euros (montant figurant dans l'avis d'imposition d'août-septembre 2017). En 2019, tous les contribuables, imposables et non imposables, devront utiliser la télédéclaration.
Il existe cependant une possibilité de déroger à l'obligation de remplir sa déclaration en ligne. Les déclarants n'ayant pas accès à Internet gardent la faculté de remplir leur feuille d'impôt sur papier au moyen de l'imprimé 2042.

Taux du prélèvement à la source connu dès la fin de la télédéclaration

Dans la perspective de la mise en place du prélèvement à la source (PAS ou PALS) le taux de PAS du foyer fiscal pour la période du 1er janvier au 31 août 2019 sera porté à la connaissance de chaque contribuable effectuant sa déclaration en ligne, dès la fin de sa télédéclaration, après signature. Ce taux ne sera pas forcément définitif : le taux de prélèvement à la source communiqué sera le bon sous réserve que la déclaration ne comporte aucune erreur ni oubli.

Outre l'information sur le taux du PAS qui sera transmis au tiers collecteurs de l'impôt (employeur, caisse de retraite, pôle emploi), le déclarant pourra choisir d'adapter son prélèvement à la source parmi trois options permettant de déroger au calcul effectué par l'administration fiscale :
- soit un taux de prélèvement à la source individualisé
- soit d'opter pour le taux non personnalisé (non-communication du taux du PAS à l'employeur)
- ou encore choisir en l'absence de collecteur le prélèvement par acomptes trimestriels, pour les titulaires de revenus fonciers et les indépendants (revenus de type BA, BIC, BNC), en lieu et place de l'acompte mensuel appliqué par défaut.
> En savoir plus : Impôts 2019 : gérer mon prélèvement à la source dans la déclaration 2018, mode d’emploi

Hausse du seuil de revenus des auto-entrepreneurs

Pour les travailleurs non-salariés, la limite permettant de bénéficier du régime de la micro-entreprise a bénéficié d'une revalorisation rétroactive, en application d'une promesse de campagne d'Emmanuel Macron.

Ainsi, dès l'imposition des revenus de 2017, les seuils d'application sont les suivants :
– micro-BIC : plafond de 170.000 ou 70.000 euros selon l'activité
– micro-BNC : plafond de 70.000 euros
> Plus de détails : Plafond auto entrepreneur 2018 : augmentation du seuil de CA

Services à la personne : crédit d'impôt pour tous

Jusqu'en 2016, en cas de recours à une aide à domicile ou à une femme de ménage, les retraités modestes et les personnes sans activité non inscrites au chômage n'avaient droit à aucun avantage fiscal à ce titre s'ils étaient non imposables. Désormais et grâce à la transformation du dispositif de réduction d'impôt en crédit d'impôt, tout contribuable, quelle que soit sa situation, peut prétendre à cette incitation fiscale pour les dépenses effectuées depuis le 1er janvier 2017.

Celles-ci doivent être déclarées case 7DB. La case 7DF « vous (ou votre conjoint/partenaire pour un couple marié ou pour un couple Pacsé) étiez retraité ou sans activité et non demandeur d'emploi » est supprimée. > Plus d'infos : Service à la personne : bien déclarer pour profiter de l’avantage fiscal

Assurance loyers impayés : suppression du crédit d'impôt

Jusqu'en 2016, un propriétaire-bailleur donnant un logement en location pouvait bénéficier sous certaines conditions (occupant bénéficiaire de l'APL, location conventionnée) d'un crédit d'impôt égal à 38% des primes versées dans le cadre d'un contrat d'assurance loyers impayés. Or cet avantage fiscal a été supprimé pour les cotisations d'assurance versées depuis le 1er janvier 2017. La case 4BF correspondante a donc disparu des formulaires de déclaration.

Suppression de l'ISF : nouveau formulaire 2042 IFI

Compte tenu de la suppression de l'ISF (impôt de solidarité sur la fortune), un nouveau formulaire de déclaration fait son apparition en 2018, l'imprimé 2042 IFI, à remplir en même temps que la déclaration de revenus principale. Il concerne les redevables du nouvel impôt sur la fortune immobilière (IFI).

Par conséquent, le cadre ISF de la déclaration 2042 C (déclaration de revenus complémentaire) et la déclaration spécifique 2725 ISF disparaissent. Il n'est plus nécessaire d'adresser son paiement en même temps que la déclaration d'IFI, le règlement étant mis en commun avec l'impôt sur le revenu.

 

Calendrier fiscal 2018

calendrier fiscal 2018 dates decembre

Réseaux Sociaux