L’éco-prêt à taux zéro et le crédit d’impôt développement durables seront cumulables


Les deux dispositifs pourront s'additionner de manière exceptionnelle entre 2009 et 2010, à condition de ne pas dépasser 45 000 euros de revenus annuels

Bonne nouvelle pour les amoureux de la nature. Ils pourront contribuer encore plus à la protection de la planète. Les parlementaires ont en effet voté le cumul de l’éco-prêt à taux zéro et du crédit d’impôt développement durable.

Le gouvernement voulait proposer un cumul sans condition, à l’inverse des députés et sénateurs. Finalement, un compromis a été trouvé : la mesure est temporaire, elle concerne les travaux effectués entre 2009 et 2010. Surtout, le cumul sera possible pour les ménages dont les revenus n’excèdent pas 45 000 euros par an.

L’éco-PTZ est un prêt sans intérêts, plafonné à 30 000 euros, destiné à financer la réalisation de travaux d’économies d’énergie (isolation thermique, installation d’appareils plus économes) dans leurs logements.

Quant au crédit d’impôt (article 200 « quater du code » des impôts), appelé communément crédit d’impôt « chaudière », il ouvre droit à une ristourne fiscale de 50%, au titre de l’impôt sur le revenu pour l’équipement d’un logement avec un appareil réalisant des économies d’énergie.