La baisse d’impôt 2016 en 5 chiffres clés


Bercy a communiqué les premières informations sur la baisse de l'impôt sur le revenu (IR) 2016. Nombre de bénéficiaires visés, économie moyenne et maximale, nombre de foyers imposables, le point en cinq chiffres clés.  

Bénéficiaires, montant de l’économie… 5 chiffres clés sur la baisse d’impôt 2016

Alors que le paiement de la facture fiscale 2015 se profile, le gouvernement prépare déjà la baisse d’impôt de 2016. Les ministres des Finances et du Budget, Michel Sapin et Christian Eckert, ont dévoilé une partie de celle-ci dans une note adressée à la presse jeudi 10 septembre. Si les modalités précises de ce nouveau geste fiscal restent encore inconnues, l’exécutif a déjà donné quelques informations sur le nombre de bénéficiaires et la portée de la réduction d’impôt. Le point en cinq chiffres clés.

• 8 millions

C’est le nombre de foyers fiscaux qui vont profiter de cette nouvelle baisse d’impôt en 2016. Concrètement, un peu moins de la moitié des foyers fiscaux imposables en 2015 (17,6 millions) sont concernés par l’allégement de la charge fiscale promis par François Hollande. Cette estimation est inférieure au nombre de bénéficiaires de la suppression de la tranche à 5,5% du barème de l’IR, qui profite à 9,45 millions de ménages en 2015.

• 3 millions

Sur les huit millions de foyers impactés, Bercy affirme qu’un peu moins de la moitié d’entre eux sont de « nouveaux » bénéficiaires, c’est-à-dire des ménages qui n’avaient pas profité de la baisse d’impôt 2015. Une manière pour le gouvernement de souligner la portée du geste fiscal 2016, censé toucher davantage de foyers de classe moyenne.

• 500 euros

Il s’agit de l’impact maximal de la baisse d’impôt 2016 selon le ministère des Finances. D’après Bercy, un couple avec deux enfants disposant de 3.800 euros de revenu mensuel net paiera 1.372 euros d’IR l’an prochain, contre 1.879 euros cette année. Soit une différence de 507 euros. Plus largement, la diminution doit se situer entre 300 et 500 euros pour les couples.

• 250 euros

C’est le montant « moyen » de la baisse d’impôt 2016, compte tenu des huit millions de bénéficiaires et du budget de deux milliards alloué à cette mesure dans le projet de budget 2016. Les couples devraient toutefois profiter d’un geste fiscal plus généreux que les célibataires, pour qui l’économie devrait se situer entre 200 et 300 euros.

• 46,5%

La part de contribuables redevables de l’IR en 2016, selon les estimations du ministère des Finances. Une proportion en diminution par rapport à 2015 (47,5%), car la baisse d’IR 2016 va permettre à un million de foyers fiscaux de sortir de l’impôt. D’après les chiffres de Bercy, le nombre de redevables de l’IR revient ainsi à un niveau comparable à 2011 (46,6%) et redescend franchement par rapport au pic atteint en 2013 : plus de la moitié des foyers fiscaux (52,3%) s’étaient alors acquittés de l’IR, soit 19,2 millions de ménages.