Les centres des impôts des Alpes-Maritimes ne répondent plus aux appels


Un mail de la Direction générale des Finances publiques adressé aux agents des impôts des Alpes-Maritimes leur demande de ne plus répondre aux messages vocaux des usagers. Objectif : pousser les contribuables à se rendre sur Internet pour effectuer leurs démarches fiscales.  

Le mail de la DGFIP envoyé aux agents des impôts des Alpes-Maritimes

Les usagers des services des impôts des Alpes-Maritimes vont être poussés à se rendre sur impots.gouv.fr. La radio France Bleu Azur a révélé mardi 12 janvier 2016 le contenu d’un courriel envoyé aux agents des impôts des Alpes-Maritimes leur intimant l’ordre de paramétrer leur boîte vocale de manière à ne plus avoir à répondre aux messages des contribuables. Ces derniers, s’ils tentent de contacter leur centre des impôts, se verront signifier : « Centre des Finances publiques, bonjour, toutes nos lignes sont occupées, veuillez rappeler ultérieurement. Pour toutes vos démarches, vous pouvez vous connecter à impots.gouv.fr. »

Dans les faits, les usagers n’auront donc plus d’autre choix que de se tourner vers le portail de l’administration fiscale.

Déjà, en octobre 2015, France Bleu Azur avait divulgué une note de la Direction générale des finances publiques (DGFiP) des Alpes-Maritimes incitant fortement les agents à orienter les contribuables vers le site impots.gouv.fr, à « limiter très fortement le traitement en direct du contentieux » et à expliquer à l’usager que « le traitement de sa demande n’est pas plus rapide lorsqu’il se déplace (au contraire) ». En réaction au tollé créé par cette révélation, le ministre des Finances Michel Sapin avait alors expliqué qu’« orienter vers les services en ligne, c’est plutôt un mieux pour les usagers ».

Quoi qu’il en soit, cette nouvelle ne devrait pas rassurer les contribuables peu habitués à l’utilisation d’Internet. Ce alors même que la déclaration des revenus en ligne doit progressivement devenir obligatoire d’ici 2019.