Parent isolé : demi-part supplémentaire supprimée pour les impôts 2014


Pour la déclaration de revenus 2014, un parent isolé qui n'a pas élevé seuls un enfant pendant au moins 5 ans ne bénéficie plus d'un avantage fiscal sous la forme d'une demi-part supplémentaire de quotient familial.

pere-enfant-fotolia


De nombreux parents isolés vont devoir se passer de demi-part fiscale supplémentaire cette année. Pour la déclaration de revenus 2014, les personnes seules qui bénéficiaient d’un avantage fiscal sous la forme d’une demi-part fiscale depuis 2008 ne peuvent plus en profiter.

Spécifiquement, cela concerne les parents isolés (célibataires, veufs et veuves, divorcé(e)s) ayant assumé seuls la charge d’un enfant pendant moins de 5 ans. Jusqu’à l’an dernier, pour la déclaration 2013 des revenus de 2012, ils pouvaient bénéficier d’un avantage fiscal réduit : la réduction d’impôt s’élevait alors à 120 euros. Le bénéfice de cette majoration de quotient familial restait ainsi disponible pour les parents isolés qui en tiraient parti depuis 2008 mais ces derniers profitaient d’un dispositif transitoire et dégressif, avec un avantage fiscal de moins en moins important d’année en année. Et à partir de cette année, ils ne peuvent plus prétendre à une réduction de l’impôt sur le revenu.

897 euros de réduction d’impôt maximum

A titre de comparaison, la réduction d’impôt octroyée aux parents isolés n’ayant plus d’enfant à charge s’élève au maximum à 897 euros pour la déclaration 2014 des revenus de 2013. La majoration de quotient familial est accordé si les conditions suivantes sont toutes respectées :

– Vivre seul au 1er janvier 2013 sans personne à votre charge
– Avoir au moins un enfant (majeur ou mineur) imposé distinctement OU avoir eu au moins un enfant décédé après l’âge de 16 ans OU avoir adopté un enfant*
– Avoir élevé seul, à titre principal ou exclusif, un de ses enfants pendant une période d’au moins 5 ans

Si vous êtes dans ce cas de figure, vous devez cocher la case L en page 2 de votre imprimé de déclaration 2042 K. Si vous ne viviez pas seul au 1er janvier 2013, vous devez alors cocher la case N.

*En cas d’adoption après l’âge de 10 ans, vous devez l’avoir compté à charge comme enfant recueilli depuis l’âge de 10 ans. L’enfant ne pas être décédé avant l’âge de 16 ans.

A lire également 
Quotient familial : comment ça marche ?