Pas de paiement de l’acompte sous 347 euros d’impôt sur le revenu en 2017


Les contribuables qui ont opté pour le prélèvement à l'échéance de leur impôt sur le revenu doivent payer leur facture fiscale en trois fois sous forme d'un acompte, le tiers provisionnel. Toutefois, si le total à payer est inférieur à un seuil de 347 euros en 2017, l'impôt peut être acquitté seulement au mois de septembre.  

Quel montant d’impôt pour être dispensé d’acompte ?

Payer son impôt sur le revenu (IR) est rarement un plaisir. Mais alors que le paiement du premier tiers provisionnel de l’impôt 2017 sur les revenus de 2016 approche, vous pouvez peut-être échapper à cet acompte. Plus précisément, les contribuables dont l’IR 2016 était inférieur à 347 euros sont dispensés de régler leur facture au fisc avant la date limite. Celle-ci est fixée au 15 février pour les moyens de paiement classiques (espèces, chèques…) et au 20 février sur le site impots.gouv.fr et l’application smartphone « Impots.gouv ».

A savoir : Retrouvez les dates clés des impôts des particuliers pour 2016

Ce seuil d’impôt sur le revenu est le même qu’en 2015 et 2016 et s’affichait à 342 euros en 2014. Ainsi, si votre IR 2016 se limite à 324 euros, vous n’aurez pas à régler 108 euros (324/3) en février, mai et septembre mais l’intégralité de votre impôt avant le 15 ou le 20 septembre selon le mode de paiement choisi.

Attention cependant car si votre impôt 2016 était inférieur à 347 euros mais, qu’en raison d’une hausse de revenus, votre IR augmente et dépasse ce plafond, vous n’êtes pas dispensé du paiement de l’acompte.

Calculer son impôt 2017 avec le simulateur

Si vous voulez être certain de votre droit à éviter le paiement des deux premiers tiers, vous avez tout intérêt à calculer dès à présent votre impôt sur le revenu 2017. Pour cela, il vous suffit de renseigner vos revenus surle simulateur du site de l’administration fiscale impots.gouv.fr. Dès lors, avec le montant provisoire de votre impôt pour 2017, vous saurez avec certitude si vous devez ou non payer le premier acompte et pourrez éviter une pénalité de 10% du montant dû en cas d’oubli de paiement.

Quels autres cas de dispense ?
Certaines situations permettent également de ne pas avoir à payer l’IR en février et mai. C’est ainsi le cas si vous réglez l’impôt d’une personne décédée avant le 1er janvier 2017. Par ailleurs, si après le paiement du premier tiers, vous vous rendez compte que vous avez réglé au moins les deux tiers de votre impôt, vous serez dispensé du second paiement en juin et vous acquitterez du solde en septembre 2017.