Plus qu’un jour pour payer la taxe d’habitation 2014 sur impots.gouv


Les contribuables n'ont plus qu'un week-end pour payer leur taxe d'habitation et leur contribution à l'audiovisuel public, ex-redevance TV, sur impots.gouv.fr. Au-delà du 22 novembre minuit, il sera trop tard. Toutefois, certains internautes profitent d'un délai supplémentaire.      

taxe d'habitation

Dernière ligne droite pour les redevables de la taxe d’habitation et de l’ex-redevance TV 2014. S’il est déjà trop tard pour régler ses impôts locaux en ayant recours à des moyens de règlement classiques (espèces, chèques, virements), c’est encore possible sur Internet.

La date limite de paiement sur le site de l’administration fiscale est fixée au 22 novembre 2014 minuit. Pour éviter une pénalité de 10% du montant de l’impôt dû, rendez-vous sur impots.gouv.fr, puis connectez-vous à votre espace personnel à l’aide de vos identifiants. Vous pouvez également vous acquitter de vos obligations fiscales en téléchargeant l’application « Impots.gouv », disponible sur smartphones. Votre compte ne sera débité que 5 jours plus tard, soit le 27 novembre prochain.

 

Jusqu’au 20 décembre pour certains internautes

Certains contribuables de la taxe d’habitation bénéficient toutefois d’un petit délai supplémentaire. Dans certaines situations, principalement pour les résidences secondaires, la date butoir est repoussée au 15 décembre pour les moyens de paiement classiques et au 20 décembre pour les internautes. De même, le montant réglé ne sera prélevé que 5 jours plus tard. Attention, cette rallonge ne vous exempte pas d’une pénalité de 10% du montant de l’impôt dû en cas de retard, y compris en période de fêtes.

Il n’est pas trop tard cependant pour solliciter un délai de paiement auprès du fisc si vous vous sentez pris à la gorge financièrement. En fonction de votre situation et des revenus que vous percevez, des exonérations existent également, notamment pour les étudiants ou encore les personnes âgées. Enfin, l’administration fiscale peut se tromper. Si le montant de votre taxe d’habitation vous paraît trop élevé, vous pouvez porter réclamation. Toutefois, il faudra vous acquitter de vos impôts locaux malgré tout.

 

>> Taxe d’habitation : 5 cas particuliers à connaître