Redevance TV : 137 euros en 2016 annonce Fleur Pellerin


Pour financer France Télévisions et Radio France, le gouvernement a opté pour une hausse de la taxe Copé sur les opérateurs d'accès à Internet et abandonné les idées d'un retour de la publicité après 20 heures et d'une majoration de la redevance audiovisuelle. Cette dernière n'augmentera que d'un euro entre 2015 et 2016.  

Redevance télé : +1 € entre 2015 et 2016

+0,7%, soit un euro de redevance TV en plus. C’est l’augmentation que vont subir les millions de Français détenteurs d’un téléviseur en 2016. « La hausse sera […] contenue à 1 euro seulement en 2016 », a annoncé la ministre de la Culture et de la communication Fleur Pellerin au JDD, dimanche 13 septembre 2015.

Inconnue sur la redevance TV dans les DOM

Elle a indiqué souhaiter que la hausse soit « limitée à l’inflation, conformément à la loi », ce qui portera le montant de la contribution à l’audiovisuel public (CAP, nom officiel de la redevance) de 136 euros en 2015 en France métropolitaine à 137 euros en 2016. La ministre n’a en revanche apporté aucune précision sur son montant dans les DOM, fixé à 86 euros en 2015. Si la prévision d’inflation du gouvernement pour l’an prochain est égale à 0,5% ou moins, la redevance n’augmentera pas pour les contribuables d’outre-mer.

Avec cette hausse de 1 euro, les redevables de la contribution audiovisuelle seront soumis à « la plus faible augmentation depuis 2008, date à laquelle son évolution a été indexée sur les prix », a tenu à préciser Fleur Pellerin. Depuis 2008, elle avait augmenté chaque année de 2 ou 3 euros que le gouvernement soit de gauche ou de droite, sauf en 2013 où elle avait grimpé de 6 euros en métropole et de 4 euros dans les DOM.

 

 

Relèvement de 4 euros évité

Les contribuables ont en fait échappé à une augmentation de la redevance de 4 euros, comme l’a révélé Fleur Pellerin au JDD. Mais le gouvernement a préféré s’y refuser, une telle mesure étant incohérente avec la baisse de l’impôt sur le revenu promise pour 2016 à plus de huit millions de foyers par François Hollande. La ministre a également écarté l’idée d’un retour de la publicité après 20 heures sur la télévision publique. L’exécutif a opté pour un relèvement de la taxe Copé que paient les opérateurs d’accès à Internet, « qui passera de 0,9% de leur chiffre d’affaires à 1,2% ».

Reste à savoir si les opérateurs Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free répercuteront ou non cette hausse à leurs clients. Interrogé par l’AFP, Free a observé que « la pause fiscale aura été de courte durée » et qu’il était « naïf de penser que ce nouvel impôt ne soit pas in fine payé par le consommateur ».