Retraite : « Vérifier sa déclaration avec les attestations fiscales »


INTERVIEW Si les déclarations de revenus des retraités sont pré remplies par l'administration fiscale, il ne faut pas oublier de les vérifier rappelle Olivier Steffgenn, directeur retraite particuliers au groupe de protection sociale Humanis, l'un des 11 gestionnaires délégués de l'Agirc-Arrco.

humanis-steffgenn

Toutsurmesfinances.com : Les retraités ont-ils des démarches particulières à effectuer pour la déclaration de leurs revenus au fisc ?

Olivier Steffgenn : Les retraités doivent déclarer l’ensemble de leurs pensions, comme les actifs le font pour leurs traitements et salaires pour les actifs. Les déclarations de revenus sont pré remplies par l’administration fiscale : l’ensemble des caisses et organismes de retraite fournissent les informations sur le montant des pensions à la direction générale des finances publiques (DGFiP). Il en est de même pour les rentes des contrats d’épargne retraite individuelle, comme le plan d’épargne retraite populaire (Perp) : les versements reçus en 2013 sont déjà intégrés dans les revenus pré remplis.

Logiquement, il ne doit pas y avoir d’erreurs mais ce n’est pas impossible et il faut donc vérifier les montants pré remplis. Pour ce faire, chaque retraité reçoit une attestation fiscale de la part des caisses de retraite qui lui versent une pension. Ces attestations rappellent les montants versés en 2013 qui doivent être déclarés en 2014.

Pour les polypensionnés, qui perçoivent des pensions de plusieurs régimes, il faut bien faire attention au détail des différentes pensions. C’est surtout vrai pour les nouveaux retraités qui ont eu une carrière multiple en étant fonctionnaire puis salarié ou commerçant/artisan par exemple.

Les retraités sont touchés en 2014 par la fin de l’exonération fiscale des majorations de pensions pour charge de famille (trois enfants et plus). Qu’est-ce qui change dans les déclarations de revenus ?

Les contribuables qui étaient déjà à la retraite les années précédentes vont voir effet de la fiscalisation des majorations familiales pour enfants élevés ou à charge sur le montant de leurs revenus à déclarer. Cela peut susciter des interrogations même s’il y a eu beaucoup de communication sur ce sujet. A noter que toutes les majorations familiales des régimes qui en accordent [régime général des salariés, fonction publique, complémentaires Agirc et Arrco entre autres, NDLR] sont concernées.

Comme pour les pensions, le montant des majorations familiales est pré rempli par l’administration fiscale mais doit être vérifié pour éviter une éventuelle erreur.

La pension de réversion présente-elle un cas particulier vis-à-vis des impôts ?

Non, les pensions de réversion versées aux conjoints survivants suivent les mêmes règles que les autres pensions de retraite. Elles doivent donc être déclarées au fisc et les montants sont soumis au barème de l’impôt sur le revenu.

Qu’en est-il des primes de départ en retraite ?

Les indemnités versées par l’employeur pour un départ à la retraite sont imposées différemment selon la situation. Il existe une exonération fiscale partielle si la mise à la retraite est à l’initiative de l’employeur. A l’inverse, en cas de départ volontaire, la prime est imposable.

A ne pas manquer
Notre guide sur la déclaration 2014 des revenus de 2013