Taxe à 75% : Hollande rencontre les clubs de foot mais ne reculera pas


Le président de la République François Hollande rencontre jeudi 31 octobre 2013 les dirigeants du football français opposés à l'application de la « taxe à 75% ». Le chef de l'Etat, malgré les menaces de grève des clubs professionnels, ne devrait pas faire marche arrière.

Le club de football du PSG paiera 20 millions d'euros par an.

La taxe sur les très hauts revenus d’activité, appelée « taxe à 75% », devrait bien s’appliquer aux clubs de football comme aux autres entreprises. Alors que le président de la République François Hollande rencontre jeudi 31 octobre 2013 les dirigeants de la Fédération française de football, Noël Le Graët, et de la Ligue, Frédéric Thiriez et six présidents de clubs professionnels, l’issue de cette entrevue ne fait guère de doute. Le chef de l’Etat devrait confirmer l’application de la « taxe exceptionnelle de solidarité sur les hautes rémunérations versées par les entreprises » aux clubs versant des rémunérations annuelles supérieures à un million d’euros bruts.

« Le but est de bien expliquer notre situation au président de la République, d’avoir une discussion, de nous faire entendre, de trouver une porte de sortie », a expliqué à l’AFP le président du syndicat des clubs professionnels et dirigeant du Havre, Jean-Pierre Louvel.

 

Taxe à 50% sur les revenus millionnaires

Mais malgré la menace d’une grève en Ligue 1 et en Ligue 2 le dernier week-end de novembre, le locataire de l’Elysée ne devrait pas tenir compte des supplications de ses interlocuteurs mais plutôt suivre l’avis unanime de sa majorité sur ce sujet brûlant. « Je ne souhaite pas d’évolution sur la taxe à 75% qui est bien perçue et comprise par l’opinion », a affirmé le rapporteur général du projet de loi de finances pour 2014, Christian Eckert. Dans une interview publiée dans le quotidien russe Kommersant jeudi 31 octobre, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a pour sa part estimé que « les Français ne comprendraient pas que le football soit exonéré de l’effort collectif ».

Pour rappel, la taxe sur les revenus annuels millionnaires, prévue à l’article 9 du Budget pour 2014, sera finalement acquittée par les entreprises sur la part des revenus excédant le million d’euros, et à un taux de 50%. Pour ne pas pénaliser trop lourdement les entreprises concernées, cette contribution sera plafonnée à 5% de leur chiffre d’affaires. Selon Le Parisien, le PSG devrait verser 20 millions d’euros par an au titre de la taxe, contre 5,3 millions d’euros pour Marseille et 4,9 millions d’euros pour Lyon.

Temporaire, cette mesure s’appliquera pendant deux ans, sur les salaires de 2013 et 2014. Elle doit rapporter 260 millions d’euros la première année puis 160 millions l’année suivante selon l’évaluation du projet de loi de finances 2014.

La Ligue 1 fournira 120 des 1.000 contribuables concernés par la mesure.