Taxe à 75% : une charge annuelle de 6,5 millions d’euros pour l’OL


La taxe à 75% va coûter cher à l’Olympique Lyonnais. Coté en Bourse, OL Groupe a vu ses résultats obérés par la nouvelle taxe sur les rémunérations supérieures à 1 millions d’euros entrée en vigueur le 1er février 2014. A l’occasion de la présentation de ses comptes semestriels arrêtés au 31 décembre 2013, le club de football présidé par Jean-Michel Aulas a chiffré à 4 millions d’euros le coût de la mise en application de la taxe exceptionnelle de solidarité sur les hauts revenus. Cette charge nouvelle a contribué au creusement des pertes de l’OL, passées de 8,9 à 14,2 millions d’euros en un an.

 

Pire, sur l’ensemble de l’année, la taxe à 75% devrait peser pour un montant total de l’ordre de 6,5 millions d’euros sur les comptes de l’exercice 2013/2014. Cette contribution temporaire remet ainsi en cause l’objectif de retour à l’équilibre du résultat opérationnel courant que s’était fixé JMA. L’OL avait averti ses actionnaires dès le 3 janvier dernier que le rétablissement des comptes ne serait pas atteint, quelques jours après le feu vert du Conseil constitutionnel sur la disposition.