Taxe de 75% sur les revenus au-delà de 1 million d’euros : le PS justifie la proposition de Hollande, l’UMP fustige, Bayrou paraphrase Audiard

Partagez

impot, bercy, 75, nouvelle, tranche

La volonté affichée par François Hollande d'imposer à 75% les revenus « au-dessus d'un million d'euros par an » a été soutenue par plusieurs ténors du Parti Socialiste. L'UMP tire à boulets rouges sur la création de cette nouvelle tranche marginale d'imposition à laquelle les plus riches seraient soumis en cas de victoire de la gauche le 6 mai prochain.

« Improvisation » et « amateurisme » pour Nicolas Sarkozy, « spoliation » pour le ministre des finances François Baroin sur France Inter, « confiscation fiscale » pour le ministre des affaires étrangères Alain Juppé sur RTL, « populisme » et « démagogie » pour Guillaume Peltier, secrétaire national de l'UMP en charge des études d'opinion. L'UMP a sans surprise vivement répliqué à la proposition du candidat socialiste à l'élection présidentielle d'une nouvelle tranche d'impôts au taux de 75% pour les plus hauts revenus.

François Bayrou, invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFM TV a choisi de paraphraser le scénariste Michel Audiard pour commenter la proposition du candidat Hollande. «Je crois que c'est Audiard, qui avait une phrase un peu rude: le déconomètre fonctionne à plein tube », a déclaré le candidat Modem. Mais quand l'interviewer lui demandait s'il fallait comprendre qu'à son avis, François Hollande « déconnait », l'ancien ministre a répondu « ça, c'est vous qui le dites ». Sur France 2, Marine Le Pen, candidate du Front national à l'élection présidentielle, a parlé de « coup médiatique » et de solution « complètement absurde et idéologique » s'interrogeant ironiquement « pourquoi pas 100% ? ».

De son côté, le PS a défendu la proposition du favori des sondages. Bertrand Delanoë a souligné sur Canal + le « courage » du député-maire de Tulle (Corrèze). « Il faut avoir le courage qu'a François Hollande de dire la vérité. Il faudra faire un effort. Demander un effort à ceux qui gagnent plus d'un million d'euros par an », a déclaré le maire de Paris. Ségolène Royal, ex-compagne de François Hollande et candidate malheureuse en 2007 a vu un « signal fort supplémentaire [...] en cohérence avec son projet fiscal ». Pierre Moscovici, directeur de campagne de François Hollande, a parlé de « mesure de justice » sur France Inter. Lors de sa visite au salon de l'agriculture, François Hollande a persisté et signé. « C'est un signal qui est envoyé, un message de cohésion sociale, il y a un effort à faire [...] c'est faire acte aussi de patriotisme. C'est du patriotisme d'accepter de payer un impôt supplémentaire pour redresser le pays », a estimé l'ancien premier secrétaire du Parti socialiste.

 

Calendrier fiscal 2018

calendrier fiscal 2018 dates

Réseaux Sociaux