« Trouver facilement des avocats compétents dans le domaine fiscal »

Partagez

INTERVIEW- Le Conseil national des barreaux (CNB) va lancer une plateforme de consultations à distance. Une avancée notable pour les justiciables qui cherchent un avocat, fiscaliste notamment, selon Didier Adjedj, président de la commission de l'exercice du droit du CNB.

Maître Didier Adjedj, avocat à Orange et président de la commission de l'exercice du droit du Conseil national des barreaux

 

Toutsurmesfinances.com : Pourquoi créer une plateforme de consultations juridiques à distance des avocats ?

Maître Didier Adjedj, avocat à Orange et président de la commission de l'exercice du droit du CNB : Une des grandes difficultés rencontrées par les internautes est de trouver un avocat dans le domaine de compétence qu'ils recherchent. En cherchant sur Internet ou en prenant contact avec un ordre d'avocats, ils n'obtiennent pas la réponse désirée. Et comme peu d'avocats disposent d'une mention de spécialisation, c'est un écueil supplémentaire.

En se rendant sur la plateforme officielle du Conseil national des barreaux à partir du 15 juin 2016, le justiciable a la possibilité de poser une question précise, notamment par rapport à sa déclaration de revenus. En faisant une simple recherche, il peut trouver facilement des avocats compétents dans le domaine fiscal. Ces derniers pourront lui fournir une réponse précise.

Comment aura lieu la prise de contact ?

A partir du site, l'internaute peut prendre rendez-vous directement en cabinet ou demander un rappel téléphonique. Le site est très pratique puisqu'une liste d'avocats est proposée à l'internaute en fonction de sa situation géographique. Il dispose facilement du planning du spécialiste et de ses disponibilités pour obtenir un entretien.

Autre avantage : une question simple, qui ne nécessite qu'un rappel des textes de loi, peut faire l'objet d'une demande expresse, avec une réponse sous 48 heures au maximum.

Enfin, une consultation plus complexe est également envisageable. Un envoi de pièces justificatives pourra par exemple être demandé. Ce service est toutefois plus cher.

Justement, quels sont les tarifs pratiqués sur la plateforme ?

Il n'y a pas de tarif standard. Chaque avocat fixe le sien et le fait apparaître directement en ligne dans 90% des cas. Dans le cas contraire, le client peut demander une tarification. Mais quoi qu'il en soit, il est informé en amont du prix de l'acte. Cette précision est importante car on a parfois peur de ce que peut demander un avocat. D'ailleurs, depuis le vote de la loi Macron, les avocats sont tenus de signer une convention d'honoraires avec le détail des éléments facturés.

Rassurer les internautes semble être une priorité du Conseil national des barreaux...

Notre plateforme est la seule à pouvoir assurer qu'il s'agit bien d'un avocat qui répond à la demande. C'est une vraie différence avec les initiatives qui fleurissent sur Internet. Systématiquement, les autres sites n'endossent aucune responsabilité et se réfugient derrière la complexité de la loi. En tant qu'avocats, nous engageons la nôtre. Ce n'est pas neutre pour le justiciable.

Propos recueillis par Thibault Lamy

Pour en savoir plus sur la déclaration des revenus
Comment déclarer en ligne avec des revenus de plus de 40.000 euros

 

Calendrier fiscal 2017

calendrier fiscal aout 2017

Réseaux Sociaux