Hollande : baisse d’impôt en 2017 si la croissance le permet


François Hollande a confirmé qu'il espérait mettre en œuvre une nouvelle baisse d'impôt en 2017. Ce geste, qui bénéficierait aux ménages les plus modestes, se fera à la seule condition que l'Etat dispose de « marges » suffisantes, a prévenu le chef de l'Etat.  

Selon Les Echos, François Hollande réfléchit à une nouvelle baisse d'impôt pour les ménages

François Hollande vise le quatre à la suite. A un an de la prochaine élection présidentielle, le chef de l’Etat a assuré vouloir « poursuivre cette politique de réforme, de justice et de baisse des prélèvements pour les Français les plus modestes ». Lors d’un colloque à la Fondation Jean Jaurès à Paris mardi 3 mai 2016, le président de la République a ainsi confirmé les informations du quotidien Les Echos parues la veille selon lesquelles « l’Elysée pousse d’ores et déjà l’idée d’un nouveau geste à l’attention des ménages, après les trois baisses d’impôt de 2014, 2015 et 2016 ». En effet, sur les trois dernières années, l’exécutif a fait valider autant de réductions d’impôt « qui ont concerné 12 millions de contribuables » selon le locataire de l’Elysée. Le dernier geste en date, visible dans les avis d’imposition qui seront reçus à l’été 2016, doit ainsi se solder par une baisse d’impôt de 252 euros en moyenne pour 8 millions de foyers fiscaux.

« Il fallait d’abord redresser pour ensuite redistribuer », a expliqué le chef de l’Etat, faisant allusion aux bons chiffres de la croissance pour le premier trimestre 2016, en hausse de 0,5%. François Hollande, qui a reconnu que de nombreux ménages modestes « avaient pu être concernés par des dispositions fiscales de la majorité précédente ou même de la nôtre », a souligné qu’ « il était donc de notre devoir de leur redonner ce qu’ils avaient acquitté pour le redressement de notre pays ». Un renvoi d’ascenseur qui ne se fera qu’à la condition que le retour de la croissance se confirme dans les prochains mois et « en fonction des marges et seulement en fonction des marges dont nous pourrons disposer ». Comme le locataire de l’Elysée, les Français seront donc très attentifs aux prochains chiffres de la croissance, publiés en juillet prochain.

Pour en savoir plus
Baisse d’impôt sur le revenu : pas de bis repetita en 2017