« A court terme, on peut continuer à acheter les actions »


AVIS D'EXPERT VIDEO - Compte tenu de la hausse cet été des marchés financiers, le directeur général de Morningstar France, Jean-François Bay, estime intéressant le rendement des actions à court terme. En revanche, il ne faut pas hésiter à vendre dès les premiers signes de baisse qui pourraient, selon lui, avoir lieu en octobre.

Livret A-Francais-placements

Les marchés financiers sont au beau fixe cet été. « Depuis le début de l’année, on est sur une évolution de l’ordre de plus 20% sur les marchés américains et plus 10% sur les marches européens », se réjouit Jean-François Bay, directeur général du bureau parisien de la société d’analyses financières indépendante Morningstar.

 

Une série de bonnes nouvelles

Pour lui, ce mouvement haussier résulte des politiques accommodantes de la Banque centrale américaine (Fed) et de la Banque centrale européenne (BCE) qui inondent les marchés de liquidités pour soutenir l’activité. Les investisseurs semblent aussi plus confiants sur la solidité des pays européens. « La crise des dettes souveraines en zone euro est plutôt sous contrôle », estime Jean-François Bay qui observe que « l’Italie a réussi à bien placer sa dette ». Enfin, les doutes sur un ralentissement de la croissance économique en Chine semblent se dissiper.

Un risque de correction

Autant de bonnes nouvelles qui se traduisent par une progression des cours de Bourse. Du coup, « à très court terme, on peut continuer à acheter les actions », conseille le DG de Morningstar France. L’analyste juge sous-valorisés les titres des grandes banques françaises, comme Crédit Agricole ou Société Générale, ou de certains industriels tricolores, tel Alstom. Des nuages pourraient, toutefois, assombrir l’horizon si une reprise de la croissance mondiale n’était pas confirmée à la rentrée. Jean-François Bay évoque même « un risque de correction au mois d’octobre ». Il faut donc rester vigilant et ne pas hésiter, selon lui, à vendre dès que les marchés montreront des signes de faiblesse.

Nos articles sur le même thème : 

– VIDEO : « Les actions, seule classe d’actifs qui n’est pas très chère »

– Placements : faible regain d’optimisme pour l’investisseur français

VIDEO : « Le CAC pourrait grimper jusqu’à 4.300 points avant la fin de l’année 2013 »

– « L’IBO, une offre publique d’obligations cotées en Bourse »

– IBO : offre de placement direct dans des obligations de PME-ETI