Actionnariat salarié : moins d’opérations dans les sociétés du SBF 120 en 2015


Le nombre d’augmentations de capital réservées aux salariés diminue dans les grandes entreprises françaises cotées en Bourse. Selon les premiers résultats de l’édition 2016 de l’étude sur l’actionnariat salarié menée par la société Eres, 23 opérations d’augmentation de capital réservées aux salariés ou de cession d’actions ont été comptabilisées au sein des sociétés appartenant à l’indice SBF 120 en 2015, contre 28 en 2014.

Au total, une entreprise du SBF120 sur six (soit 20 au total) a procédé au moins à une augmentation de capital ou à une cession d’actions existantes réservée aux salariés, contre une sur cinq en 2014. En proportion, la part des sociétés appartenant aux 120 plus grandes capitalisations boursières de la place financière parisienne tombe à 17%, contre 21% en 2014.

Le repli est plus modéré au sein du CAC 40, 28% des entreprises de l’indice-phare de la Bourse de Paris ayant réalisé une opération en 2015 contre 30% en 2014. C’est donc du côté des 80 entreprises suivantes (appartenant à l’indice NEXT80, l’antichambre du CAC 40) que le recul est plus marqué : seulement 11% des entreprises de l’indice ont ouvert leur capital à leurs salariés en 2015 contre 16% en 2014.