Airbus chute en Bourse


 La Bourse de Paris stagne alors que la Banque du Japon n'a pas annoncé de nouvelles mesures de soutien à l'économie du pays. La publication de résultats mitigés par les entreprises pèse sur le CAC 40, qui bénéficie nénamoins d'une remontée des cours du pétrole. L'indice cède 0,04%, pour clôturer la séance du 28 avril 2016 à 4.557,36 points.

Le CAC 40 de nouveau dans le rouge

 
La valeur du 28 avril 2016 : Airbus

L’avionneur européen a publié un bénéfice d’exploitation (Ebit) en baisse de 23% au premier trimestre de l’année, à 501 millions d’euros, alors que son chiffre d’affaires a progressé de 1%, à 12,18 milliards d’euros.

La direction anticipe des revenus stables sur l’ensemble de l’exercice. Elle a néanmoins averti que les résultats financiers pourraient être impactés de manière significative par les nouveaux problèmes que rencontre l’A400M, son avion de transport militaire. Le titre du constructeur aéronautique chute de 4,60%, à 55,77 euros, et termine lanterne rouge du CAC 40.

Sanofi veut racheter l’américain Medivation

Le laboratoire pharmaceutique a fait une proposition de rachat à son concurrent américain Medivation au prix de 52,50 dollars par action, soit un montant total d’environ 9,3 milliards de dollars (8,2 milliards d’euros). « Ce rapprochement permettrait de créer un portefeuille de solutions complémentaires pour traiter le cancer de la prostate », indique Sanofi dans un communiqué. La valeur cède 1,05%, à 76,19 euros.

Saint-Gobain subit des effets de change négatifs

Le fabricant et distributeur de matériaux de construction a enregistré un chiffre d’affaires en repli de 1,9% pour le compte du premier trimestre 2016, à 9,14 milliards d’euros. Les volumes de ventes ont progressé dans tous les zones géographiques, mais l’activité du groupe est pénalisée par des effets de change négatifs, notamment en Amérique latine. Le cours de l’action recule de 0,89%, à 40,70 euros.

Technip a amélioré sa rentabilité

L’ingénieriste pétrolier et gazier affiche un chiffre d’affaires en repli de 4,2% au premier trimestre 2016, à 2,76 milliards d’euros. La société parapétrolière a néanmoins amélioré sa rentabilité, avec un bénéfice net part du groupe en hausse de 32,9%, grâce à la réalisation d’économies et à la croissance générée par son pôle Subsea, spécialisé dans la fabrication de conduites sous-marines. Le titre lâche 0,58%, à 51,86 euros.

Ipsos a réalisé un premier trimestre convaincant

L’institut de sondage a fait état de revenus en croissance organique de 3,7% au premier trimestre 2016, à 386,9 millions d’euros, affichant le meilleur taux de progression de son activité depuis octobre 2011. Son chiffre d’affaires a augmenté dans toutes les zones géographiques, dans les pays émergents (+ 4,6%) comme dans les pays développés (+3,3%). Le cours de Bourse décolle de 17,07%, à 26,04 euros, et Ipsos caracole en tête de l’indice SBF 120.