Allianz Vie Génération, première assurance vie du genre

Partagez

Allianz est le premier assureur à commercialiser un contrat d'assurance vie de type Vie Génération. Un contrat qui permet d'alléger sa fiscalité en cas de décès et d'investir à 33% sur des fonds éligibles au PEA-PME. Gare en revanche aux frais et à l'absence de fonds euros, inhérente à ce type de produit.

Vie Génération : 1er contrat lancé par Allianz

 

En assurance vie, l'antériorité est un avantage souvent mis en avant par les conseillers financiers, pour des raisons fiscales. Un principe appliqué à la lettre par Allianz, premier assureur à lancer un contrat d'assurance vie « Vie Génération », sans attendre le décret qui en précise les contours. Dénommé Allianz Vie Génération, le produit permet en effet de bénéficier d'un allègement de la fiscalité de l'assurance vie en cas de décès, en neutralisant les effets du durcissement en vigueur depuis le 1er juillet 2014.

Abattement fiscal spécifique de 20%

Ce type de contrat d'assurance vie permet de bénéficier d'un abattement proportionnel spécifique de 20% sur la part taxable des capitaux décès attribuée à chacun des bénéficiaires, auquel s'ajoute l'abattement fixe de 152.500 euros, toujours en vigueur pour tous les contrats. Dans la plupart des cas de figure, ce cumul d'abattements compense peu ou prou le renchérissement récent de la taxation de l'assurance vie lors de la transmission du capital aux bénéficiaires désignés, applicable à partir de 700.000 euros de part taxable.

Surtout, le transfert en Vie Génération d'un ancien contrat s'effectue en conservant les avantages fiscaux associés à sa date d'ouverture - la fameuse antériorité fiscale - à condition de procéder à un tel transfert à partir du 1er juillet 2014 et avant le 1er janvier 2016. Un laps de temps d'un an et demi qu'Allianz propose de mettre à profit immédiatement à ses clients ne souhaitant pas prendre le risque de perdre le nouvel abattement de 20%. « En raison d'une fenêtre fiscale favorable pour les transferts de contrats, nous n'avons pas de raison de faire attendre nos clients », justifie Alain Burtin, directeur des marchés de l'assureur.

Diversification dans des fonds valeurs moyennes

Mais pour ce dernier, qui réfute le terme de carotte fiscale, Allianz Vie Génération constitue au moins autant un moyen d'alléger son imposition au dénouement par décès qu'un nouvel outil de diversification du patrimoine. Le contrat est d'ailleurs accessible à de nouveaux adhérents. « L'épargnant qui veut épargner sur les grandes capitalisations boursières peut le faire. En revanche, peu de supports permettent d'investir sur les PME-ETI (l'une des classes d'actifs les plus performantes dans la durée, NDLR). Au travers du contrat Vie génération, Allianz propose de diffuser plus largement cette possibilité de diversification d'un portefeuille », souligne Alain Burtin.

Comme tout contrat désigné sous le vocable Vie Génération, celui d'Allianz doit être investi à 33% minimum dans des secteurs prévus par la loi, notamment les PME-ETI dont les critères d'éligibilité sont les mêmes que pour le PEA-PME. Allianz a ainsi sélectionné une douzaine de fonds d'actions de petites et moyennes capitalisations, parmi lesquels Echiquier Entrepreneurs de la Financière de l'Echiquier ou DNCA PME de DNCA Finance. Même si la clientèle visée - haut-de-gamme - est censée être avertie, elle ne sera pas pour autant livrée à elle-même pour composer son allocation d'OPCVM. Allianz a décidé de proposer par défaut la gestion profilée (facturée 0,10% du capital l'an) à tous les adhérents du contrat, un modus operandi qui permet de déléguer la composition de la totalité du portefeuille et son évolution selon deux profils : Tempo Equilibré pour les plus prudents ou Tempo Dynamique pour ceux ouverts à davantage de prises de risques. Pour cela, une quarantaine de fonds sont mis à disposition en plus de ceux disponibles dans la poche sous quota de 33%, dont une bonne part d'OPCVM gérés par Allianz GI, la société de gestion maison, mais aussi quelques fonds de gestionnaires reconnus tels Carmignac Gestion ou Fidelity International.

« La gestion profilée sécurise le maintien du taux de 33% dans le temps : l'épargnant n'a pas besoin de suivre par ses propres moyens le cours de ses fonds », explique M. Burtin. Autrement dit, l'assureur veille au rééquilibrage du portefeuille quelle que soit la configuration de marché, de sorte que le seuil exigé par la réglementation soit respecté. Attention cependant, la nature-même du contrat exclut la présence d'un fonds en euros. Le capital n'est donc pas garanti.

 

L'avis de Toutsurmesfinances.com

Premier contrat de sa catégorie disponible sur le marché, Allianz Vie Génération a le mérite de proposer d'emblée une solution à l'alourdissement de la fiscalité de l'assurance vie en cas de décès. Pour des clients âgés de moins de 70 ans ayant plus de 152.500 euros de capital, c'est un bon moyen d'investir dans les valeurs moyennes sans être contraint par les plafonds du PEA ou du PEA PME tout en conservant une dose importante de diversification du portefeuille. Si la gestion profilée d'Allianz a fait ses preuves, notamment au sein des contrats Gaipare (+44,5% sur 5 ans sur le profil Allianz Multi Equilibre à fin 2013), il est trop tôt pour se prononcer sur sa capacité à tirer son épingle du jeu sur la classe d'actifs « small caps / mid caps ».

On peut regretter le caractère optionnel, et payant, de la garantie en cas de décès (capital transmis au minimum égal à 90% des versements nets), d'autant que des frais sur versements sont facturés à 4,5% maximum. C'est un contrat de groupe souscrit par l'association Ancre ; il pourra rebuter les épargnants attachés à leur liberté.

 

Réseaux Sociaux