Assurance vie : entre innovations et baisse des taux, le bilan 2015


Baisse des taux de rendement des fonds en euros traditionnels, supports euros nouvelle génération, soutien des pouvoirs publics à l'Euro-Croissance, arrivée des robo-advisor... La rétrospective de l'année 2015 montre que l'assurance vie est en train de changer d'ère.  

Assurance vie : rétrospective 2015

Janvier
L’Afer annonce un taux de rendement de 3,20% au titre de 2014 net de frais et avant prélèvements obligatoires. Pour la première fois de son histoire, l’association d’épargnants a constitué des réserves en mettant 80 millions d’euros de côté. Un choix qui atteste la fin de l’âge d’or du fonds en euros.

Février
L’assureur Suravenir et le courtier Altaprofits.com lancent Digital Vie, premier contrat d’assurance vie pouvant être souscrit 100% en ligne, sans nécessiter l’ouverture d’un compte bancaire associé.

Quelques jours plus tard, la compagnie d’assurance du Crédit Mutuel Arkea récidive en lançant avec Chatel Gestion, holding du charismatique gestionnaire de patrimoine Jean-Pierre Corbel, Ethic Vie, un contrat qui donne accès à une large sélection de fonds éthiques, ISR (investissement socialement responsable). L’offre repose notamment sur un choix de profils basés sur des grandes thématiques : monde sans armes, respect des droits de l’homme et de l’enfant, respect de la planète, monde plus sain.

Avril
Le Premier ministre Manuel Valls annonce que le gouvernement va prendre des dispositions pour soutenir les fonds Euro-Croissance, cette nouvelle catégorie de fonds d’assurance vie apparue en 2014. Après des mois de gestation et une consultation publique menée à l’automne, le dispositif n’a toujours pas vu le jour.

Juin
L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), régulateur des assureurs, fait le bilan des taux servis par les fonds euros en 2014 : le taux moyen ressort à 2,54%, contre 2,80% en 2014.

Septembre
Le groupe Primonial, spécialisé dans la gestion d’actifs et de patrimoine, présente deux nouveaux fonds en euros dynamiques pour contrecarrer l’érosion du rendement des fonds en euros traditionnels : Sécurité Target Euro, dont la performance est indexée à 100% sur les marchés financiers à partir du savoir-faire de la Société Générale en mathématiques financières, et Sécurité Flex Euro, dynamisé à hauteur de 40% maximum par une poche de gestion flexible.

Toujours en septembre, la société de gestion Yomoni propose pour la première fois en France un contrat d’assurance vie basé sur un robo-advisor, c’est-à-dire sur une gestion automatisée du conseil, et 100% en ligne via dix portefeuilles-types. Particularité du contrat, des frais comprimés à 1,6% maximum par an : 0,6% de frais de gestion du contrat Yomoni-Vie, 0,7% pour le mandat d’arbitrage et un maximum de 0,3% pour les frais inclus dans les instruments financiers, en l’occurrence des ETF ou fonds indiciels cotés (aussi appelés trackers).

Octobre
François Hollande promet à Gérard Bekerman, président de l’Afer, que l’administration fiscale va dorénavant renoncer à chercher à intégrer dans la succession d’un époux commun en biens la valeur de la moitié du contrat d’assurance-vie de son conjoint survivant. A ce jour, cet engagement ne s’est pas encore matérialisé, malgré l’annonce récente de Michel Sapin dans ce sens.

Novembre
Axa présente sa stratégie visant à accompagner ses clients dans la sortie des fonds en euros. L’offre est remodelée en vue d’ajouter un nouveau fonds immobilier et de généraliser la gestion pilotée.

Décembre
Cyrille Chartier-Kastler, fondateur de Facts & Figures et du site de prescription Good Value For Money, estime que les taux moyens des fonds en euros vont de nouveau baisser pour atteindre 2,25% en 2015. Les premières annonces de rendements par la Macif et la MIF confortent cette tendance.