Assurance vie : Henri de Castries (Axa) plaide pour une « stabilité » de la fiscalité


Invité du « Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI », Henri de Castries, PDG de l’assureur Axa a défendu le régime fiscal de l’assurance vie qui pourrait, selon lui, servir de modèle pour les autres produits d’épargne.

L’assurance vie n’est « pas un paradis fiscal » pour Henri de Castries, PDG d’Axa. Questionné dimanche 25 mars 2011 lors du « Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI » sur la possibilité d’un alourdissement du régime d’imposition de ce placement dans le cadre de la réforme de la fiscalité du patrimoine, le patron de l’assureur a souligné que l’assurance vie était « une forme d’épargne longue dont la fiscalité a été intelligemment organisée parce qu’elle décroît avec la durée détention ».

En effet, l’imposition des gains est dégressive, avec un taux de 35% entre 0 et 4 ans, de 15% entre 4 et 8 ans et de 7,5% après 8 ans (après franchise d’impôts de 4600 euros pour une personne seule et de 9200 euros pour un couple).

Gare aux « petites écorchures » qui « dégonflent » le matelas de l’assurance vie

Rappelant que l’assurance vie était la forme d’épargne la plus répandue après le Livret A, permettant à « 13 millions de Français de préparer leur retraite et leur succession », il a prévenu que les «  petites écorchures dans les gros matelas font des fuites qui les dégonflent ».

« La collecte arrêtée avec un marché en recul en février et en mars », a-t-il déploré.

Henri de Castries a rappelé qu’il était « important que l’assurance vie ne soit pas chahutée au gré des législations de circonstance pour jouer son rôle dans le financement économie »et qu’elle a besoin de besoin « de stabilité et de cohérence ».

Il a enfin proposé que, plus généralement, la fiscalité de l’épargne s’aligne sur celle de l’assurance vie avec une taxation du support d’investissement qui baisserait en fonction de la durée détention avec 3 taux de taxation. « Ce ne serait pas absurde » et présenterait une « cohérence économique » pour le dirigeant d’Axa.

En savoir plus
>> Tout savoir sur la fiscalité de l’assurance vie