Assurance vie : l’ouverture aux enfants mineurs chez Boursorama


La banque en ligne permet désormais la souscription 100% dématérialisée d'un contrat d'assurance vie au nom de son enfant. Une facilité d'utilisation qui n'est pas donnée à tous : Boursorama exige que les deux parents disposent déjà d'un compte. Un moyen de stimuler les parrainages au sein des couples...  

Boursorama, assurance vie pour enfant mineur

Ouvrir une assurance vie en dehors d’une agence bancaire devient chaque jour un peu plus facile grâce au numérique et à la signature électronique. Un passage au zéro papier pris par les banques en ligne depuis quelques années et plus récemment par les robo-advisors, ces start-up qui veulent révolutionner la gestion d’épargne grâce à l’utilisation des mathématiques financières et à une relation client exploitant toutes les possibilités des nouvelles technologies.

Double signature électronique

L’opération de souscription en ligne est chose relativement aisée pour un adulte familier de l’usage d’Internet, même sans avoir une culture financière très pointue. Mais elle était jusqu’à présent impossible pour ouvrir un contrat au nom de son enfant mineur en restant confortablement installé à la maison. A cause d’une double contrainte, technique et réglementaire, nécessitant une double signature électronique, celle des deux représentants légaux, le père et la mère. Un obstacle qu’il est désormais possible de surmonter chez Boursorama Banque.
Pour ce faire, la filiale de la Société Générale a en effet lancé le premier contrat d’assurance vie 100% en ligne dédié aux enfants mineurs. Au lieu de créer un contrat spécifique, la banque a choisi d’adapter son produit Boursorama Vie de sorte que la demande d’adhésion s’effectue « intégralement en ligne et depuis n’importe quel terminal ».

Les deux parents doivent détenir un compte Boursorama Banque

Cette faculté d’ouvrir une assurance vie entièrement en ligne pour son enfant n’est cependant pas donnée à tous. Une personne qui n’est pas cliente de l’établissement n’est pas éligible à cette facilité d’usage, pour la simple et bonne raison que la démarche est réservé aux clients de Boursorama Banque. Et ce n’est pas tout : chacun des deux parents doit être titulaire d’un compte, faute de quoi il faudra revenir à un formulaire d’adhésion papier. « C’est une façon de protéger les intérêts de l’enfant, en obtenant l’assentiment de ses parents à la souscription, comme pour les versements ultérieurs et les retraits », explique Benoit Grisoni, directeur général adjoint de Boursorama.

C’est aussi un moyen d’inciter l’ensemble de la famille à confier son argent à la banque en ligne, ce que le dirigeant assume totalement. « Le fait de demander un formulaire papier nous faisait perdre nombre d’opportunités commerciales, observe-t-il. Avec cette offre, nous invitons le parent déjà client à parrainer son conjoint. Nous nous inscrivons dans une logique de fidélisation dans le temps. »

Assurance vie identique à celle des adultes

Cette assurance vie vient compléter l’éventail de produits d’épargne proposés par Boursorama Banque pour les jeunes, qui comptait déjà un Livret A et un compte sur livret (CSL) Jeune plafonné à 4.000 euros (à ne pas confondre avec le Livret Jeune, réglementé par l’Etat, non imposable et plafonné à 1.600 euros). « Nous voulions offrir à nos clients une réponse globale leur permettant d’investir pour leurs enfants en vue de préparer leurs études ou de les aider à démarrer dans la vie. En raison du niveau des taux d’intérêt sur les livrets, l’assurance vie nous semble à ce titre plus pertinente à moyen ou long terme. »

Le contrat présente des caractéristiques parfaitement identiques à celui ouvert aux plus de 18 ans : zéro frais sur versements (un euro versé est un euro investi), arbitrages gratuits pour transférer son épargne d’un support à l’autre, deux fonds en euros à capital garanti largement plus rémunérateurs que la moyenne et une possibilité de déléguer la gestion de capitaux via la gestion pilotée à partir de 1.000 euros, pour ne mentionner que les principales.

A lire également sur l’assurance vie sur Internet
7 chiffres méconnus sur l’assurance vie en ligne