Assurance vie : la décollecte pire que prévu en 2012 selon la FFSA


Le bilan 2012 de l’assurance vie, placement préféré des Français, a été revu à la baisse par les assureurs. La décollecte nette, synonyme de rachats et prestations supérieurs aux versements, a atteint 6,5 milliards d’euros contre 3,4 milliards estimés en janvier 2013, d’après les statistiques 2012 de l’assurance française présentés par la FFSA (Fédération française des sociétés d’assurances).

« Le chiffre définitif de la collecte nette négative pour l’année 2012 est de 6,5 milliards d’euros », a déclaré Bernard Spitz, président de la FFSA, au cours d’une conférence de presse le 26 juin 2013. Les contrats d’assurance vie et de capitalisation ont enregistré un total de cotisations de 112,9 milliards d’euros en 2012, en recul de 9% par rapport à̀ 2011. Dans le même temps, les prestations (essentiellement des rachats partiels) ont progressé de 3% à 119,4 milliards d’euros.

M. Spitz a relevé que l’assurance vie accusait pour la « première fois historiquement » une « collecte nette négative ». Il attribue l’essentiel du phénomène à la concurrence du Livret A et du LDD (ex-Codevi), qui ont bénéficié d’un relèvement de leurs plafonds de dépôts au 1er octobre 2012. La décollecte nette a d’ailleurs touché uniquement les fonds en euros (-7,8 milliards d’euros) alors que les supports en unités de compte ont affiché une collecte nette certes en baisse de 41,5% par rapport à 2011, mais positive, à 1,3 milliard d’euros.

Il a toutefois nuancé ces chiffres en estimant que cette décollecte est d’un montant « faible par rapport aux 1.400 milliards d’encours » de l’assurance vie.

Entre 2010 et 2011, la collecte nette avait déjà chuté, passant de 51,1 à 7,7 milliards d’euros.