Assurance vie : le 1er fonds Euro Croissance chez LCL et le Crédit Agricole


Crédit Agricole Assurances a annoncé le lancement du premier support Euro Croissance, en complément de son fonds en euros et de ses supports financiers en unités de compte. Le produit est dans un premier temps vendu dans les contrats d'assurance vie haut de gamme du Crédit Agricole et de LCL.  

Euro-Croissance : Objectif programmé, le 1er support Euro-Croissance lancé par Predica

Bernard Spitz, président de la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA), l’avait annoncé à plusieurs reprises : les premiers produits Euro Croissance devaient voir le jour avant la fin de l’année 2014. C’est désormais chose faite : Predica, filiale assurance vie de Crédit Agricole Assurances, a annoncé le lancement du sien, baptisé Objectif programmé, moins d’un mois et demi après la sortie du décret.

Le premier Euro Croissance disponible sur le marché sera distribué par les Caisses régionales du Crédit Agricole et LCL, dans un premier temps dans les contrats d’assurance vie haut de gamme des deux réseaux bancaires : Floriane et Espace Liberté 2 pour le réseau des Caisses régionales de la banque verte, Lionvie Rouge Corinthe, Lionvie Rouge Corinthe Série 2, Rouge Corinthe Série 3 et Acuity pour le réseau LCL. Les détenteurs de ces contrats ont ainsi la possibilité de « diversifier leurs placements entre le support euros, les unités de compte et le support croissance / eurocroissance », commente Crédit Agricole Assurances dans un communiqué.

Capital garanti de 80% à 100% à un terme de 8 à 40 ans

Objectif programmé s’inscrit dans le cadre législatif et réglementaire qui vient d’être mis en place. Le capital sera garanti à une échéance « déterminée par le client » de 8 à 40 ans, et la garantie sera partielle (80% minimum) ou totale. « Cette modularité permet ainsi une personnalisation en fonction des choix opérés par le client pour s’adapter aux projets de chacun », explique Crédit Agricole Assurances.

L’assureur évoque des perspectives de rendements « supérieures à celle du fonds euro », sans plus de précision.