Assurance vie : les clients d’Aviva incités à souscrire des UC


Aviva renouvelle son opération promotionnelle destinée à favoriser l'investissement des souscripteurs à ses contrats d'assurance vie hors du support en euros. Ce dernier bénéficie d'un taux de rendement majoré, à condition d'allouer un quota significatif d'épargne à des parts de fonds.

aviva, bonus, 2014

Aviva a décidé le 4 septembre 2013 de renouveler, pour ses clients détenteurs de contrats multisupports, son offre promotionnelle « Aviva Bonus ». L’assureur avait déjà lancé une offre similaire du 2 janvier au 19 juillet 2013. Cette fois-ci, l’opération va durer dix mois, au lieu de six, puisqu’elle court jusqu’au 27 juin 2014. Les conditions des deux offres sont, en revanche, similaires.

 

Le principe est le suivant : l’épargnant qui accepte de prendre des risques en investissant sur des fonds en unités de compte (non garantis à l’exception de certains produits dits « structurés ») bénéficie d’une rémunération majorée sur son fonds en euros. « C’est du gagnant-gagnant. D’un côté les clients versent une partie de leurs fonds dans les UC, et en contrepartie, ils ont une valorisation de leurs fonds en euros », explique Dominique Eluau, porte-parole d’Aviva.

 

Bonus de 0,20%, 0,40% ou 0,70%

Ainsi, pour un investissement de 50% minimum dans des unités de compte, Aviva offre un bonus de +0,70% sur le fonds euros dénommé Aviva Actif Garanti. Avec une quote-part d’UC de 30% minimum, le bonus tombe à +0,40%. Pour bénéficier de ce complément de rémunération, le souscripteur doit effectuer un versement minimum de 30.000 euros. Dans le cadre d’un arbitrage (transfert d’épargne d’un support à un autre, NDLR) d’au moins 10.000 euros, la majoration est fixée à +0,20% sous réserve d’investir au moins la moitié de cette somme sur des UC. En fonction de la date de l’opération, le bonus sera versé soit le 31 décembre 2013, soit le 21 décembre 2014. Sept contrats d’assurance vie ou de capitalisation sont éligibles à cette offre, dont Norwich Libre Choix 2 (NLC 2) et Norwich Opportunité.

 

Aviva espère, grâce à cette promotion, inciter ses clients à davantage investir dans les unités de compte. Selon les dernières statistiques de la FFSA (Fédération française des sociétés d’assurances), seulement 15% des sommes des assurances vies étaient placées dans des supports en unités de comptes en 2012, contre 85% dans des fonds euros. Contrairement aux premières, les seconds offrent un capital garanti par les assureurs et revalorisés chaque année, très appréciés des épargnants français peu enclins aux risques, a fortiori depuis la crise financière de 2008. Pour rappel, le fonds en euros du contrat NLC 2 d’Aviva a rapporté 3,21% l’an passé net de frais et avant prélèvements sociaux et fiscaux, un taux légèrement supérieur à la moyenne, qui s’est établie à 2,90% en 2012.