Assurance vie : les épargnants en quête de sécurité


En 2009, 87% des sommes collectées par les assureurs l'ont été sur les supports en euros, au détriment des unités de compte (UC).

Pour la première fois, la demande des épargnants Français s’est plus portée vers les contrats exclusivement en euros (aussi appelés contrats monosupports) au grand dam des contrats multi-supports. C’est l’un des principaux enseignements tirés par la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA) à l’occasion de la présentation de son bilan 2009 de l’assurance française.

Après deux années consécutives de baisse (-2,2% en 2007 et -10,7% en 2008), l’assurance vie a retrouvé une croissance à 2 chiffres, de 13%, avec une collecte en hausse de 138,3 milliards d’euros, sa rapprochant du record de 2006 (140,2 milliards). L’organisation professionnelle des assureurs souligne qu’elle doit principalement ce regain à une « forte demande pour les supports euros ». Ceux-ci ont représenté 87% de la collecte en 2009, contre 83% en 2008, ce qui en fait soit la proportion la plus élevée depuis 10 ans.

Les UC délaissées

Les supports en unités de compte (Sicav, FCP, fonds à formule, EMTN), etc. ne totalisent que 13% de la collecte en 2009, soit moitié moins qu’en 2006 et 2007 et largement moins que le pic de l’an 2000 (40%).

« Ceci montre que, manquant de visibilité sur l’évolution à venir des marchés, les assurés recherchent avant tout la sécurité et trouvent, dans les supports en euros, la réponse à leurs besoins. Les premiers résultats de l’année 2010 confirment cette tendance », souligne la FFSA.