Assurance vie : les mutuelles prennent des parts de marché


Dans le domaine de l’assurance vie, les mutuelles du Gema ont vu leur collecte et leur nombre de clients fortement augmenter l’an passé. Malgré ces résultats, le syndicat reste méfiant pour l’année 2011.

140 000 nouveaux clients ont souscrits des contrats d’assurance vie auprès de mutuelles adhérentes du Groupement des entreprises mutuelles d’assurances (Gema) en 2010, soit une hausse de 3,5% par rapport à 2009. Au total, le nombre de clients est passé de 4,1 à 4,2 millions.

Augmentation aussi du chiffre d’affaires, qui est passé de 9,4 à 10,4 milliards d’euros, soit une augmentation proche de 10,5%. Le Gema affiche donc une performance plus élevée que celle du marché français de l’assurance vie, qui a augmenté de 4% en 2010. Avec cette croissance, la part des mutuelles du Gema sur le marché français de l’assurance vie passe à plus de 7%. Leur encours atteint 85,7 milliards d’euros en progression de 8,7% contre 1330 milliards d’euros pour l’ensemble du marché français.

Mais le Gema préfère rester sur ses gardes. « Ces chiffres sont presque trompeurs car ils pourraient donner l’impression que l’activité des mutuelles d’assurance est un long fleuve tranquille », avertit dans un communiqué de presse Gerard Andreck, le président du Gema. Le groupement des entreprises mutuelles d’assurances se méfie de la concurrence et surtout de la stagnation du pouvoir d’achat des consommateurs. « Les assureurs doivent rivaliser d’agressivité commerciale et de qualité de service pour garder leurs clients en portefeuille », explique Gerard Andreck.

Autre incertitude du Gema, liée à la fiscalité cette fois, avec la réforme de la fiscalité du patrimoine qui pourrait concerner l’assurance vie.

Parmi les sociétés d’assurance adhérentes du Gema, citons la GMF, la Maif, la Maaf, la Macif, Monceau Retraite et Epargne ou la Matmut.