Assurance vie MACSF : RES, 3,40% de taux de rendement en 2013


La performance 2013 du fonds en euros de la mutuelle d’assurance se situe une nouvelle fois au-dessus de la moyenne du marché. Ses contrats se sont enrichis l’année dernière de nouveaux supports d’investissement ainsi que de nouveaux services.

MACSF, taux de rendement 2013 de 3,40% pour RES

 

Le directeur général de la MACSF, Marcel Kahn, avait promis un taux de rendement « parmi les meilleurs du marché ». Il a tenu parole puisque la mutuelle d’assurance des professionnels de santé annonce ce 9 janvier 2014 un taux 2013 de 3,40% sur RES, son contrat d’assurance vie monosupport en euros. A titre de comparaison, la moyenne du marché devrait se situer à 2,70%. Certes, le taux 2013 de RES a baissé de 10 centimes par rapport à 2012 où la rémunération s’était située à 3,50%.

 

Toutefois, MACSF fait mieux que la moyenne du marché qui pourrait connaître un recul de 20 centimes. Cette performance résulte de la bonne allocation d’actifs de la mutuelle. Cette dernière privilégie les obligations d’entreprise plus rémunératrices que les emprunts d’Etat. Les « corporate » représentent ainsi 70% de son portefeuille obligataire (qui lui-même constitue 73% de ses actifs) et les dettes souveraines seulement 30%. « Nous aurions pu servir un taux de rendement de 3,50% mais nous avons préféré jouer la prudence et augmenter nos réserves », a expliqué Marcel Kahn. Quelque 17 millions d’euros sont venus grossir en 2013 la provision pour participation aux Bénéfices (PPB), destinée à venir compenser les éventuelles moins-values futures.

 

Même taux de rendement quelle que soit l’antériorité

Autre spécificité : contrairement à d’autres assureurs, la MACSF s’engage à offrir le même rendement quelle que soit l’antériorité du contrat et pas seulement à ses nouveaux clients. Le taux 2013 du fonds euros de RES Multisupport (RES MS), son contrat d’assurance vie multisupports, sert également 3,40% (3,50% en 2012) et même 3,45% (3,55% en 2012) pour les contrats supérieurs à 450.000 euros. Le RES MS a représenté plus de la moitié des affaires nouvelles captées l’an dernier par la mutuelle. « Nous sommes en train de passer du fonds euros au multisupports », s’est félicité Marcel Kahn. La MACSF a revu l’an dernier la composition de ses unités de compte (UC) avec l’arrivée notamment de Carmignac Patrimoine (part A EUR), célèbre fonds de Carmignac Gestion.

 

La mutuelle d’assurance a également décidé de soigner ses clients en leur offrant, depuis le 1er octobre 2013, la possibilité de gérer leur contrat entièrement sur Internet. « Nos sociétaires peuvent effectuer des versements, des arbitrages et des rachats sur notre site. Si ce type de fonctionnalités est courant chez les assureurs vie en ligne, nous sommes les seuls à le proposer parmi les acteurs traditionnels », a souligné Aymeric Oudin, directeur général délégué MACSF épargne retraite.

 

La MACSF prête pour l’Euro-croissance

Lors de la conférence de presse, Marcel Kahn a annoncé qu’une offre « Euro-croissance » était prête à la MACSF. Ce nouveau contrat, qui peut aussi être un support intégré dans un multisupports, a été instauré par la loi de finances rectificatives pour 2013. Il offre une garantie du capital uniquement au bout de huit ans et non à tout moment comme un fonds en euros. En contrepartie, il devrait servir une meilleure performance. C’est là que le bât blesse. « Si nous continuons à offrir des rendements élevés sur nos fonds euros, on peut se poser la question de la pertinence de lancer un Euro-croissance », s’est interrogé Marcel Kahn.