Assurance vie non réclamée : gare aux escroqueries


Attention aux escroqueries sur les contrats d’assurance vie en déshérence. Sur son site internet, la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA) alerte sur le fait que « plusieurs tentatives d’escroquerie relatives à la recherche des contrats d’assurance vie non réclamés ont été signalées aux assureurs ». Certaines personnes mal intentionnées se feraient ainsi passer pour des professionnels (avocats ou représentants d’assureurs) en affirmant à leurs cibles qu’elles sont bénéficiaires de contrats d’assurance vie d’un souscripteur décédé. « Elles les invitent à transmettre leurs coordonnées bancaires et la copie de leurs pièces d’identité » et à payer des sommes censées correspondre à des frais de dossiers, met en garde la FFSA.

Alors que l’assurance vie en déshérence fait l’actualité, notamment suite à la condamnation de CNP Assurances à une pénalité de 40 millions d’euros pour manquement à ses obligations de recherche de bénéficiaires de tels contrats, les personnes contactées doivent rester vigilantes et prendre toutes les précautions nécessaires. « En cas de doute, vous pouvez contacter l’AGIRA (Association pour la gestion des informations sur le risque en assurance, NDLR) chargée d’organiser la recherche de contrats d’assurance vie en cas de décès, selon les dispositions prévues par la loi », préconise la fédération. Pour rappel, c’est à l’Agira, et à elle seule, qu’il revient de rechercher les éventuels bénéficiaires d’un contrat d’assurance vie non réclamé, aussi bien à la demande de l’assureur que d’une personne physique ou morale estimant être le bénéficiaire d’un contrat d’assurance vie.

Sur l’actualité de l’assurance vie
Assurance vie non réclamée : bientôt d’autres sanctions
Agipi et Axa « contestent les fondements » de l’action de groupe
Assurance vie : les taux 2014 dans le viseur de la Banque de France